Liens commerciaux

0
Les jeunes devraient être impliqués dans la prise des décisions dans les affaires de la République, a plaidé le coordonnateur de la cellule « Jeunesse » du Front commun pour le Congo (FCC). Il a fait ce plaidoyer lors de la matinée politique de cette cellule organisée samedi 17 novembre à Kinshasa. L’objectif de cette manifestation était de réfléchir avec les jeunes pour les amener à voter utile.

Pour le coordonnateur Zoe Kabila, les jeunes sont souvent utilisés pour porter des candidats à des postes, mais sont par la suite oubliés.

« Depuis toujours, la jeunesse est présente dans les grands rendez-vous socio-politiques. Qu’il s’agisse de la mobilisation, la sensibilisation et parfois pour la résistance. Les jeunes sont toujours en premier lieu. Cependant, au moment de la prise de décision, ils ne sont pas suffisamment associés, ni représentés dans les organes de prise de décision », a dénoncé le coordonnateur de la cellule « Jeunesse » du FCC.

Zoe Kabila appelle également les jeunes du FCC à travailler pour la paix et l’unité de la RDC, à l’instar de Joseph Kabila, le président sortant.

« Le pays était divisé par plusieurs administrations, mais c’est un jeune président qui a travaillé pour réunifier le pays », a-t-il rappelé.

« Je vous prie d’être les ambassadeurs de la paix et de l’unité et de la cause de notre candidat auprès des jeunes de vos ligues et associations culturelles, pendant toute la période de notre candidat national. Pour que la RDC se developpe, nous avons besoin de la stabilité. Nous avons besoin de la stabilité », a recommandé Zoe Kabila.

Présent à cette rencontre, le coordonnateur national du programme des corps des volontaires en RDC, Alain Makuta, se dit satisfait de cette rencontre pendant laquelle les jeunes ont échangé autour des idées fortes pour les amener à un vote utile.

« Nous avons fait de manière holistique et variée, l’analyse de la situation de notre pays. Nous avons compris que les élections de 2006 et 2011 et celles qui sont perspectives, à moins que nous n’y prenions garde, nous verrons encore des jeunes être utilisés et manipulés mais manipulés lors du partage des responsabilités », a-t-il fait remarquer.

Pour sa part, la députée nationale Geneviève Inagozi a plaidé pour une représentation significative des femmes dans les institutions. Une représentation qui passe par la méritocratie, a-t-elle martelé.

Dans cet extrait sonore, vous suivez l'appel de Geneviève Inagosi aux jeunes femmes du FCC.

radiookapi.net
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top