Liens commerciaux

0
Le Front commun pour le Congo (FCC) est en passe de rectifier le tir après le tollé soulevé à la suite de la publication de la liste de l’équipe de campagne du candidat président de la République, Emmanuel Ramazani Shadary. Le ministre du Développement rural, Justin Bitakwira, est monté sur ses quatre chevaux pour dénoncer sur la radio Top Congo, son absence à la première mouture des membres de cette plateforme électorale devant accompagner Shadary.

Le patron du Développement rural en République démocratique du Congo, a commencé par fustiger le comportement de certains membres de la Majorité prsidentielle (MP), refusant d’optempérer au mot d’ordre de Joseph Kabila, autotrité morale du FCC.
Il met en garde ceux qui iront à l’encontre de la vision du président de la République. « Joseph Kabila avait déjà constaté, il y a sept ans, que la Majorité présidentielle, elle-même, ne se suffisait plus. C’est ainsi qu’il s’est projeté dans l’avenir en créant le FCC. Mais, j’ai comme l’impression qu’il y a certains amis qui ne veulent pas se muer de la Majorité au Front commun pour le Congo. Et je les mets en garde ».
« J’interpelle notre candidat sur le fait que le Chef de l’État nous a donné les assurances et les observations qu’en fusionnant les différents regroupements politiques pour donner naissance au FCC, ce pays ira de l’avant même pendant 50 ans, 80 ans voire 100 ans », clame-t-il.
Se montrant cette fois-ci plus menaçant, ce fils d’Uvira prévient : « Si on nous fait reculer d’une année en arrière ou des 6 mois pour que la MP se fasse montrer, nous allons échouer ».
Et Justin Bitakwira de conclure que sa présence dans l’équipe de campagne « était importante ». Toutefois, je ne manquerai pas de « donner mon point de vue pour dire aux sociétaires qu’ils doivent se conformer à la vision du président de la République », a-t-il lâché. Emma MUNTU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top