Liens commerciaux

0
Il ne suffira plus d’être déclaré "guéri" de la fièvre hémorragique d’Ebola pour échapper à la vigilance du personnel médical. Désormais, tous les survivants de cette maladie seront suivis en RDC. Ainsi en a décidé le ministre congolais de la Santé, Dr Oly Ilunga.

Pour assurer le suivi clinique, biologique, psychosocial des personnes ayant été guéri de la maladie à virus Ebola qui sévit à Beni, Butembo et Mangina, dans la province du Nord-Kivu, le ministre de la Santé vient d’initier un programme de suivi des survivants. Déterminé à limiter les dégâts de l’épidémie, Oly Ilunga a amorcé la mise en place de l’association nationale des vainqueurs d’Ebola qui regroupe tous les survivants en RDC.
Le patron de la santé a désigné immédiatement le Dr Richard Kitenge comme coordonnateur de deux structures mises en place. Des centres de suivi réservés aux survivants seront installés à Beni, Butembo et Mangina.
Ainsi, le numéro 1 de la santé accorde la priorité au personnel de santé local dans tous les axes du programme, afin de renforcer les capacités locales. A ce sujet, les équipes chargées du programme de suivi s’occuperont des survivants enregistrés depuis le début de la dixième épidémie. Selon des sources concordantes, le ministère va recommencer à reconstituer et à partager les données sur les survivants dès que ce travail de nettoyage de la base de données sera terminé.
Pour le moment, la situation épidémiologique fait état de 329 cas depuis le début de l’épidémie, dont 294 confirmés et 35 probables. Au total, il y a eu 205 décès, dont 170 confirmés et 35 probables.
D’après le ministère de la Santé, il y a 38 cas suspects en cours d’investigation. A ce jour, on note 3 nouveaux cas confirmés, dont 2 à Beni et 1 Kyondo. On enregistre également 4 nouveaux décès de cas confirmés, dont 2 à Beni et 2 à Butembo.
Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top