Liens commerciaux

0
Ces deux personnalités, Martin Fayulu Madidi et Valentin Mubake Numbi sont les seuls de ses nombreux fils politiques, qu’Etienne Tshisekedi Wa Mulumba prévoyait sa succession.


Bien que Fayulu ne soit pas de l’UDPS physiquement, Tshisekedi lui, le voyait et prenait pour un véritable fils Maison. Personne ne peut le contester de peur de désacraliser la mémoire du Maître. A la dernière minute d’ailleurs, Etienne Tshisekedi voulait faire soit de Mubake ou Fayulu, premier ministre au lendemain des assises de la CENCO. Tshisekedi n’avait ni gêne ni froid aux yeux pour affirmer devant tout le monde ceci : «si je dois envoyer aux évêques le nom du premier ministre, je ne vois personnes d’autres devant moi, à part Mubake et Fayulu». Ceux qui fréquentaient à cette époque la résidence d’Etienne Tshisekedi, 10ième rue, Limete-Pétunias, n’ignorent pas ces propos. Pour Tshisekedi, Mubake et Fayulu comptaient beaucoup pour pérenniser son œuvre. Aujourd’hui, l’un de ces deux disciples vient de faire ses preuves. Fayulu a réussi à ajouter un plus dans le combat du mentor. Fayulu a arraché de manière tout à fait démocratique, la candidature commune de l’opposition. Chose que son mentor a eu du mal à réaliser en 2011.

Quoi de plus normal pour Etienne Tshisekedi wa Mulumba d’heureuses mémoires, d’organiser une grande fête dans l’au-delà, pour fêter la maturité politique dont a fait montre Martin Fayulu Madidi, qui n’est pas loin d’accéder à la présidence de la République. C’est ce qu’on appelle poursuivre le combat du Maître. Mubake le véritable dauphin du Maître, que le groupe de récalcitrants de la 11ième rue, Petit-Boulevard, Limete-Résidentiel avaient tenté en vain de détruire politiquement, n’a pas eu autre sentiment que de saluer la victoire de son alter-égo. Mubake a laissé entendre à son entourage qu’il est important et souhaitable pour l’UDPS/Le Peuple d’accompagner la candidature de Martin Fayulu Madidi. Vérification faite par C-NEWS, auprès de l’UDPS-Le peuple, les lieutenants de Mubake, le seul qui a eu le droit d’apposer sa signature aux côtés de celle du Cardinal Monsengwo, ont affirmé cette position de l’ancien conseiller politique d’Etienne Tshisekedi ; avant de devenir plus tard, le n°2 de l’UDPS, alors il exerçait les fonctions du président du comité national –le parlement- du parti.


Les lieutenants de Mubake ont également fait part à la rédaction de C-NEWS, que ces jours le président national de l’UDPS refuse de se mettre en public, mais son soutien à Fayulu est total, de taille et sincère, même s'il maintient encore et toujours sa position contre les élections.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top