Liens commerciaux

0
- Invité de l’émission «A-Pluriel», sur Antenne A, une télévision émettant depuis Kinshasa, JB Mpiana a abordé les questions relatives à la gestion de son groupe Wenge BCBG, ses relations avec ses collègues musiciens ainsi que la situation de la musique congolaise sur la scène internationale.
Sans album sur le marché du disque, gestion de Wenge BCBG, relations avec ses collègues artistes musiciens ainsi que la situation de la musique congolaise sur la scène internationale… Ce sont là les différents sujets auxquels le Maréchal Mukulu JB Mpiana a fait face devant les téléspectateurs et fanatiques lors de son passage à l’émission «A-Pluriel», sur les antennes de la télévision AA, émettant depuis Kinshasa.

C’était une aubaine pour la star, qui est rare dans les médias congolais, de recadrer certaines choses et aussi de briser son silence par rapport aux folles rumeurs de tout genre qui circulent à Kinshasa, surtout dans les réseaux sociaux, concernant sa carrière musicale et sa vie privée.

D’entrée de jeu, JB Mpiana alias ‘‘Moto pamba’’ a affirmé que son groupe se porte très bien malgré le départ de quelques musiciens qui, pour lui, n’a rien affecté dans le fonctionnement de Wenge BCBG.

«Ceux qui ont quitté l’orchestre n’ont commis aucun péché. Car, ils sont libres de partir. Je suis et je reste JB Mpiana, patron de Wenge BCBG, la machine à musique. Les personnes qui viennent assister à nos concerts, en savent quelque chose. Le groupe maintient toujours sa position de force», a-t-il déclaré.

Seguin Mignon, l’homme de confiance !

Par ailleurs, Maréchal Mukulu a saisi l’occasion pour fixer l’opinion sur ce qui se raconte au sujet de Seguin Mignon ‘‘Maniata’’ qui accumule plusieurs fonctions au sein de l’orchestre. Evidemment, tout Kinshasa en parle. Ce batteur attitré de Wenge BCBG s’affiche comme l’homme de confiance qui murmure dans l’oreille du Maréchal Mukulu.

Pour les uns et les autres, ‘‘Maniata’’ et Roger Ngandu seraient à la base du départ de plusieurs musiciens du groupe. Pourtant, JB Mpiana est d’avis que Seguin Mignon mérite davantage, voire plus que ce que le monde pense, parce qu’il le considère non seulement comme son employé dans son groupe, mais surtout comme son propre enfant.

Au fait, révèle-t-il, ce batteur a été élevé et éduqué par lui-même dans sa maison. «Ce n’est pas pour rien qu’il bénéficie de toute ma confiance. Au-delà de ses responsabilités de Chef d’orchestre de Wenge BCBG, Seguin joue aussi le rôle du Directeur du domaine présidentiel, DDP.

C’est-à-dire, il s’occupe de mes affaires privées», dixit Papa Chéri. Toutefois, il signale que, que ce soit Jules Kibens, JDL ou l’animateur Gentamicine, chacun assume sa responsabilité en se limitant dans sa plate-bande.

Qu’à cela ne tienne, l’opinion s’étonne encore et toujours du fait que la star et son groupe n’arrivent pas à mettre sur le marché un album après plusieurs années. Or, cette situation décourage même certains fans qui se lamentent à cause de cette improductivité.

«Bal de match» : album à problème !

JB Mpiana, en guise de réplique, a essayé de se justifier, en disant qu’il ne peut pas mener carrière comme tout musicien congolais. D’ailleurs, être absent sur le marché ne l’inquiète même pas. «Ce n’est pas le nombre d’albums qui m’intéresse. Moi, je tiens à la qualité de l’œuvre et non à la quantité.

On n’écrit pas une chanson par plaisir. Un artiste doit être en mesure de donner à la société des œuvres qui peuvent même hanter les esprits et rester plusieurs années. Il ne faut pas faire comme certains musiciens qui lancent des chansons sans queue, ni tête.

Mes chansons ont des âmes. Ecoutez des titres tels que ‘‘Germando’’, ‘‘Sans te toucher’’, ‘‘Feux de l’amour’’, ça donne l’impression comme si elles sont sorties hier sur le marché», lâche Papa Chéri.

Par ailleurs, il a félicité, sans fausse modestie, Ferré Gola et Héritier Watanabe, deux anciens musiciens de Wenge Maison Mère, pour la qualité du travail abattu, au travers leurs derniers albums. ‘‘Je suis d’accord lorsque j’écoute par exemple la chanson «Jugement» de Ferré Gola ou encore «BM» de mon petit Héritier Watanabe. Ce sont des œuvres qui m’ont traversé les veines’’, commente-t-il.

Le 1er Président de Wenge reconnait également les recherches engagées de son ami et collègue d’histoire, Werrason, qui a surpris le marché du disque, au travers sa chanson «Zenga luketu».

Une cabale déjouée !

Quant à la sortie de l’album collectif de l’orchestre tant attendu «Balle de Match», JB Mpiana appelle les mélomanes à la patience. Car, les travaux d’enregistrement en studio sont déjà presque finissants. Le géniteur de la chanson « Béa Zottegem » confirme que le disque sera largué l’année prochaine.

«On a créé un groupe de journalistes pour intoxiquer mes fans afin qu’ils mettent la pression au sujet de la sortie de l’album. Nous savons bien que tout cela se fait avec la complicité d’une main noire derrière pour me pousser à la faute, mais ils ont échoué dans leur complot machiavélique.

Je ne travaille pas sous-pression.Je suis sans album mais je continue à tenir sur la scène grâce à mes œuvres. L’Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien», souligne le leader de Wenge BCBG.

Concernant la position de la musique congolaise sur la scène internationale, le chanteur est très sceptique. Sans passer par le dos de la cuillère, il soutient que cette musique qui a contrôlé toute l’Afrique, durant les deux dernières décennies, est actuellement en perte de vitesse pour des raisons multiples, au niveau interne et externe.

A la question de savoir pourquoi ses relations ne sont pas au beau fixe avec son aîné Koffi Olomidé, Moto pamba JB Mpiana a préféré donner sa langue au chat. «Je suis en conflit avec personne».

JordacheDiala/la Prospérité

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top