Liens commerciaux

0
Les candidats à la présidentielle, aux législatives nationales et provinciales de la ville de Kinshasa, ne sont plus en droit de poursuivre la campagne électorale. Après le vendredi 21 décembre à minuit, leurs produits de la campagne ont été déclarés périmés. Soit, impropres à la consommation de leurs circonscriptions respectives. Ce, conformément aux prescrits de la loi électorale et du calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Brandissant les deux documents sus-évoqués, le Général Sylvano Kasongo, Commissaire provincial et commandant de la Police nationale congolaise (PNC), ville de Kinshasa, entend faire respecter la loi en la matière. Dans un communiqué parvenu hier à la rédaction de Forum des As, le numéro 1 de la PNC/Kinshasa en appelle à la stricte observance du calendrier électoral qui prévoit la fin officielle de la campagne électorale, le vendredi 21 décembre 2018 à minuit.
Par ailleurs, la PNC/Kinshasa rassure les populations de la capitale, qu’il n’y a pas tant à craindre que certains pensent. Ici comme ailleurs, surtout en Afrique, la période électorale étant l’une des plus cruciales de l’histoire politique des Nations, le générala Sylvano Kasongo précise que toutes les dispositions sécuritaires sont prises pour permettre aux Kinois de fêter la Saint Sylvestre en toute quiétude.
Au regard des enjeux sécuritaires, le Général Sylvano Kasongo en appelle à la collaboration sincère des populations civiles de la très vaste mégalopole rd congolaise. Un appui qui, selon lui, doit se traduire par la dénonciation des cas jugés suspects. Mieux, des pêcheurs en eau trouble. Ci-dessous, ledit communiqué.
Grevisse KABREL
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top