Liens commerciaux

0
Tout celui qui a fait dans la vieille époque le Cycle d’Orientation (C.O), connaît l’histoire du vieux Ndata N’sangu et la jeune fille. Malgré toutes les astuces données par sa belle-mère à sa femme, beaucoup moins âgée que lui, en vue de l’énerver et le pousser à casser le mariage, le vieil homme est très sage. Repas très salés, habits nettoyés avec de l’huile de palme, légumes très pimentés, riz ensablé…toutes ces recettes étaient très appréciées par le vieux Ndata N’sangu, à la grande déception de sa belle-mère qui s’attendait à des réactions méchantes pour récupérer vite sa jeune fille livrée en mariage par son mari à un vieil homme.
C’est cette attitude du vieux Ndata N’sangu que l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) aurait adopté pour mettre dos au mur le régime Kabila. Découvrant que celui-ci n’avait pas l’intention d’organiser les élections et voulait que son bras séculier la CENI profite du rejet de la machine à voter par l’opposition pour prolonger le mandat de Joseph Kabila en sollicitant un temps pour imprimer les bulletins, l’UDPS trancha : “avec ou sans machine à voter, nous irons aux élections“.
Un revirement ayant, non seulement bouleversé la Majorité présidentielle et l’ayant poussé à revoir ses calculs, mais aussi ayant coincé la Centrale électorale à retropédaler. Premier coup de massue. Aux critiques de collaboration ou connivence avec le régime, l’UDPS est restée de marbre. L’un des secrétaires généraux adjoints, à l’occurrence Augustin Kabuya avait expliqué à l’époque au reporter de Scooprd.net que le souci de l’UDPS était d’avoir après le 23 décembre un autre président de la république autre que Joseph Kabila, Shadary soit-il.
Pour pousser l’opposition à l’énervement, la CENI repousse à trois jours de l’échéance, les élections d’une semaine. Comme Ndata N’sangu, l’opposition accepte ce report sans problème. Dans ses stratégies de toujours pousser l’opposition à boycotter les élections, l’infatigable CENI vient d’écarter la région du grand nord du scrutin. ” Avec ou sans Beni, Butembo et Yumbi, nous irons aux élections le 30 décembre “, a réagi la fille mère de l’opposition qui tient mordicus au départ de Joseph Kabila.
A trois jours du vote, quelle sera la nouvelle ou prochaine cartouche de Nangaa et sa CENI pour énerver l’opposition et le peuple congolais ? Wait and see !
Ginno Lungabu
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top