Liens commerciaux

0
Candidat à la présidentielle du 23 décembre, l'ancien Premier ministre Samy Badibanga, est arrivé à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental) ce mardi 18 décembre à la mi-journée, en provenance de Bukavu (Sud-Kivu).

Il a entamé une tournée à travers la ville et, selon son état-major, Samy Badibanga va visiter le ravin Mbala wa Tshitolo, sur lequel un pont a été jeté, grâce à un financement qu’il avait facilité, alors qu’il était chef du gouvernement de la RDC.

Son agenda prévoit également une rencontre avec les étudiants de l’université de Mbuji-Mayi, campus de Tshikama.

« L'état de droit n'est pas un slogan »



Le candidat numéro 18 sillonne déjà le Congo profond dans l’objectif de vulgariser son programme électoral dénommé : « le changement pour tous » et solliciter les suffrages du peuple congolais en sa faveur le 23 décembre prochain.

« L’état de droit ne se décrète pas. Son ennemi n°1, c’est la corruption. Nous allons mettre en place la Haute Autorité de la Transparence des Affaires Publiques », a rassuré Samy Badibanga afin de mieux mobiliser les moyens de sa politique une fois élu chef de l’Etat.

L'état de droit n'est pas un slogan.

C'est une nécessité qui exige des réformes précises.

Entre autres, nous mettrons en place des solutions sécurisées inviolables #blockchain:

▶️ Cadastre foncier
▶️ Registre d'état civil
▶️ Élections vote & fichier
▶️ Impôts
▶️ #SungaLibota pic.twitter.com/e9seq5M7T1

— Samy Badibanga (@SamyBadibanga) 14 décembre 2018
Le programme électoral de Samy Badibanga prévoit également la création de 10 à 15 millions d’emplois sur le quinquennat et l’accélération de la diversification de l’économique nationale.

Pour mettre fin à l’insécurité dans l’Est du pays, le candidat président de la République investi par les Progressistes propose de déplacer l’Etat-major général des Forces armées de la RDC à Goma, province du Nord-Kivu.

« C’est pour être proche des réalités et trouver des solutions idoines face à toutes ces milices qui pullulent dans l’Est du pays », a– t– il indiqué, préconisant de lancer une diplomatie tous azimut avec les pays frontaliers pour trouver des solutions idoines afin de régler le problème d’insécurité.


Radio Okapi
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top