Liens commerciaux

0
La campagne électorale a viré subitement au rouge depuis 24 heures.

Comme à lubumbashi la veille, l’arrivée de Martin Fayulu à Kalemie a donné lieu à des incidents sanglants.

Contacté mercredi par la Rédaction de 7sur7.CD, le candidat Lamuka à la présidentielle pointe du doigt les autorités administratives de la province de Tanganyka et déplore les morts.

» La situation est très tendue, très trouble, ils ont déjà tué deux ou trois personnes et ils sont en train de semer le désordre avec l’aide des forces de l’ordre, il n’y a aucune protection pour nous », affirme M. Fayulu.

Mais, cette fois-ci je m’étais dit que je n’allais pas me laisser faire, j’ai réussi à tenir mon meeting pendant au moins 35 minutes, renchérit -il.

Hormis les incidents survenus à Kalemie, Fayulu affirme que son avion a été interdit d’atterrir à Kolwezi. Le chef-lieu de la province du Lualaba est censé être sa prochaine destination dans le cadre de sa campagne électorale dans l’espace Grand Katanga.

Pour rappel, hier la police a réprimé les partisans de Lamuka à Lubumbashi. Le bilan provisoire avancé par l’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) parle de deux morts et plusieurs blessés graves.

Bien avant c’était à Kindu que d’autres incidents graves s’étaient produits sans que mort d’homme ne s’en suive. A cause sans doute du fait que Fayulu n’était finalement pas arrivé à poser des pieds à Kindu car son avion, d’après lui avait été empêché d’attérrir dans le chef-lieu de la province du Maniema.

Zabulon Kafubu
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top