Liens commerciaux

0
Le président de la CENI a, jeudi 20 décembre au Palais du Peuple, annoncé aux candidats présidents de la République, le report des élections générales pour le 30 décembre 2018.

Selon Jacquemin Shabani Lukoo, représentant de Félix Tshisekedi à la CENI, qui a participé à cette réunion, Corneille Nangaa a avancé les raisons suivantes pour justifier le report des élections :

1. L’incendie à Kinshasa des 10.000 machines à voter. Elles ont été remplacées par 8.000 nouvelles machines, selon le président de la CENI.

2. La codification des bulletins de vote nécessite 60 heures de travail. Ils ne seront disponibles que le mardi, selon Naanga.

3. Le déploiement des imprimés (procès verbaux va nécessiter quelques jours de plus, d’après Naanga.

À cause de ces 3 raisons, la CENI dit être dans l’incapacité d’organiser les élections générales le 23 décembre comme prévues.

Le président de la CENI dit que son institution sera prête le 30 décembre prochain. Soit une semaine après.

Certains candidats présidents de la République, notamment Théodore Ngoy, ont proposé un report de 3 mois.

Constitutionnellement prévues en décembre 2016, les élections n’ont pu être organisées. S’en est suivie une crise politique virulente, résolue en partie grâce à l’accord politique du 31 décembre 2016.
Cet accord prévoit l’organisation des élections en 2017 avec une possibilité de prolongation en 2018.

En reportant d’une semaine, la CENI veut rester dans l’Accord de la Cenco pour éviter une nouvelle crise politique en RDC.

Ces élections générales (présidentielle, législatives nationale et provinciale) vont déboucher en principe sur la première passation pacifique du pouvoir.

I.M.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top