Liens commerciaux

0
La procureur général de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, dit suivre de près l’évolution du processus électorale en RDC.

A travers un communiqué rendu public ce jeudi 20 décembre, elle affirme que son Bureau recensera tout acte d’incitation ou de recours à la violence contraire au statut de Rome.

Fatou Bensouda met en garde quiconque incite à commettre des violences massives ou y participe notamment en ordonnant, sollicitant ou encourageant des crimes relevant de la compétence de la CPI.

Elle appelle les dirigeants politiques congolais à veiller à ce que le processus électoral et les élections se déroulent dans le calme et à ce qu’eux-mêmes, leurs partisans et sympathisants s’abstiennent de toute violence avant, pendant et après ces échéances.

« Le peuple congolais sera appelé aux urnes dans le cadre des élections présidentielles, législatives et provinciales. Je suis préoccupée par les tensions croissantes sur le territoire de la République Démocratique du Congo ( RDC ) et par le risque d’une escalade de la violence, qui pourrait déboucher sur la commission de crimes graves relevant de la compétence de la Cour pénale internationale la (CPI) , a déclaré Fatou dans ce communiqué.

La RDC est un Etat partie à la CPI. Cette Cour a été créée en 2002 pour poursuivre et juger les personnes accusées des crimes les plus graves qui touchent l’ensemble de la communauté internationale, à savoir le crime de génocide, les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et le crime d’agression.

Orly-Darel Ngiambukulu
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top