Liens commerciaux

0
Au cours de leur déclaration faite ce vendredi 30 novembre 2018 à Kinshasa sur l’évolution du processus électoral en cours, le Comité Laïc de Coordination, « CLC », dit avoir noté l’émergence de trois candidats favoris à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre prochain.

Sans toutefois les nommer, les laïcs catholiques ont fait allusion à un candidat du camp au pouvoir ainsi qu’à deux autres de l’opposition.

« Le CLC a pris bonne note dans ces élections à un seul tour de ce que le processus de mutualisation des partis et regroupements politiques ait abouti à l’émergence de trois candidats favoris à l’élection présidentielle, un de la Majorité et deux de l’opposition », souligne le Comité Laïc de Coordination.

Tout en saluant cet effort, les laïcs catholiques condamnent fermement les insultes, les calomnies et autres dérives qui ont accompagné ce processus de regroupement.

Malgré que le CLC n’ait pas nommé explicitement ces trois candidats favoris à l’élection présidentielle, tout porte à croire qu’il s’agit d’Emmanuel Ramazani Shadary, Félix Tshisekedi et Martin Fayulu, comme le soulignent depuis un certain temps, quelques observateurs nationaux et internationaux.

En effet, depuis le début de la campagne électorale, sur les 21 candidats président de la République retenus par la CENI bien que certains se sont désistés en faveur des autres, seuls les trois précités battent déjà campagne ou à défaut, planifient le lancement de leur campagne électorale.

Certains analystes politiques fustigent le silence des autres candidats à prétendre briguer la magistrature suprême, alors qu’il ne reste que 3 semaines de campagne avant le vote proprement dit.

Jephté Kitsita

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top