Liens commerciaux

0
Dénoncer les actes d’intolérance, d’où qu’ils viennent. Tel devrait être le crédo de tout démocrate. Un tweet attribué au patron du FCC/Kasaï Oriental, Ngoy Kasanji, fait état du calvaire d’un jeune sympathisant de la Majorité. Kalonji, c’est son nom, 19 ans, a été brûlé vif par des combattants de l’Opposition à Mbuji-Mayi. Il est entre la vie et la mort à l’hôpital Dipumba. FDA

Le péché de ce jeune garçon est d’avoir choisi de voter pour les candidats de l’émergence. Une enquête est ouverte pour arrêter les auteurs de cet acte méchant et les déférer devant la justice pour qu’ils soient, à leur tour, corrigés par la rigueur de la loi.
Visite tout à l’heure de KALONJI, jeune du FCC, victime de l’intolérance politique des combattants drogués de l’UDPS à KEMEC, à Mbujimayi. Ils lui ont aspergé de l’essence avant de le brûler vif au second degré. Le garçon de 19 ans est entre la vie et la mort à l’hôpital Dipumba.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top