Liens commerciaux

0





Déjà un premier couac entre Félix Tshisekedi et les Généraux FARDC.

Problème c’est la désignation par Félix Tshisekedi sans avoir consulter l’armée quant au choix de son officier d’ordonnance qui est un capitaine de la police nationale Congolaise et qui est depuis plusieurs années commis à la sécurité d’abord de Tshisekedi père puis de Félix Tshisekedi.

Pour les Généraux FARDC, cette désignation a été faite sans consulter l’armée car ledit policier ne remplissait pas les conditions pour être nommé officier d’ordonnance.

Les Généraux FARDC dénoncent le choix de Félix Tshisekedi qui serait décidé par sa famille biologique et politique or il devrait se référer aux services de l’état pour lui orienter et proposer un officier d’ordonnance formé et issu des FARDC.

Pourquoi les Généraux FARDC dénoncent le choix de l’officier d’ordonnance de Félix Tshisekedi?

1) Le capitaine de la police nationale Congolaise désigné n’a pas la taille recommandée pour être désigné officier de l’ordonnance du Chef d’état.

Il est de petite taille que Félix Tshisekedi.

Donc ça lui empêcherait de tout voir ce qui se passerait devant lui parce qu’il doit se ranger derrière le Président de la République.

2) Le capitaine de la police nationale Congolaise n’a pas été formé ni pour la sécurité présidentielle ni pour le poste d’officier d’ordonnance.

3) Le jeudi 24/01/19 : le jour de la prestation de serment de Félix Tshisekedi, son officier d’ordonnance ne savait pas où se mettre et il a fallu que les éléments de la sécurité rapprochée du Président Kabila aillent lui signifier à l’oreille où il doit se positionner par rapport à Félix Tshisekedi.

Outre, lorsque Félix Tshisekedi a eu un malaise, il y a des consignes à suivre par l’officier d’ordonnance y compris par où tenir le Président de la République pour lui secourir ou sauver dans les premières secondes d’une situation étrangère.

Or, l’officier d’ordonnance choisit par Félix Tshisekedi, sa famille biologique et politique ne savait rien faire.

Les Généraux FARDC ont donc officiellement fait leur observation écrite à Félix Tshisekedi le vendredi 25/01 dernier afin qu’il respecte les normes de sécurité en consultant les services compétents de l’état pour structurer et mettre en place sa sécurité en tant que le numéro un de tous les RDCongolais.

Les Généraux FARDC sont donc dans l’attente de la décision de Félix Tshisekedi pour ce régler ce premier petit bras de fer sécuritaire.

Enfin, ils estiment que si Félix Tshisekedi décide de rester ferme de son choix, il faudrait que son officier d’ordonnance bénéficie de la formation de 3 mois pendant 1 an.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top