Liens commerciaux

0


Le Font commun pour le Congo, coalition du président Joseph Kabila, est en bonne voie pour remporter les élections législatives du 30 décembre 2018. Selon les résultats publiés dans la nuit de vendredi à samedi par la CENI, le FCC est présent dans la majorité de circonscriptions sur l’ensemble du territoire national. À travers ses differents partis, la plateforme présidentielle ne laisse que des miettes à ses adversaires.

Proclamé vainqueur de l’élection présidentielle, Félix Tshisekedi voit son UDPS être largement distancée. Il ne rassemble que quelques 50 sièges. insuffisant donc pour nommer un Premier ministre. Celui-ci devra sortir selon toute vraisemblance des rangs de l’ex majorité de Joseph Kabila.

Parmi les élus célèbres il y a d’abord du côté du pouvoir, la soeur et le frère du chef de l’État, Jaynet et Zoe qui gardent leurs sièges. Idem pour le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku réélu dans son fief d’Idiofa. Jusque-là dans l’ombre, le directeur de cabinet du chef de l’État Néhémie Mwilanya était monté en puissance dans ce sprint final de la crise politique. Il le conforme en arrachant un siège à Fizi. Un visage à surveiller dans les prochains jours donc. Enfin côté gouvernement, les poids lourds ne sont pas inquietés. Lambert Mende, She Okitundu ou encore Gaston Musemena sont réélus

Dans l’opposition, Martin Fayulu est réélu dans sa circonscription de Lukunga. Au-delà, le candidat de Lamuka fait même mieux que le leader de l’UDPS car les partis qui le soutiennent ont rassemblé environs 60 sièges.

Mais c’est bien Félix Tshisekedi qui sera investi si la Cour constitutionnelle confirme les ressauts d la CENI et en même temps rejette le recours de Martin Fayulu. La passation de pouvoir entre le président sortant et le président élu a été fixée au 22 janvier 2019.


Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top