Liens commerciaux

0
Elu Président de la république avec 38,57 % de voix au terme des élections du 30 décembre 2018, Félix Antoine Tshisekedi prête serment ce jeudi 24 janvier 2019 au Palais de la Nation. Une fois en fonction, le nouveau chef de l’Etat aura à répondre aux nombreuses préoccupations d’une population qui tient à l’amélioration de ses conditions de vie. Une ronde dans la capitale a permis aux reporters de ’’Forum des As’’ de recueillir les attentes des Kinois. Baladeur.

Justice Muzola, 24 ans, assistant à l’UCC, Ngaliema : "J’attends du Président élu le rappel de nos compatriotes en exil"

J’attends de Félix Tshisekedi son implication dans le rappel de tous nos compatriotes qui sont en exil. Il devra aussi libérer ceux qui sont en prison et s’investir dans la réconciliation de tous les Congolais, afin qu’il n’y ait pas de frustrés et qu’on puisse résoudre nos problèmes internes autour d’une table, à travers des débats sincères et ouverts. Deuxièmement, que les crimes soient punis. Peut-être pas tous, c’est compliqué de tout faire en même temps mais les crimes les plus fragrants qu’a connus notre pays doivent être réglés.

Raby Kilolo, 18 ans, chômeur, Kalamu : "Nous attendons de lui une bonne gouvernance"
Nous voulons que Félix Tshisekedi soit le Président de tous les Congolais. Un Président qui devra mettre un terme au tribalisme et à tout esprit de favoritisme qui menacent déjà son régime. Le nouveau chef d’Etat doit savoir que le peuple congolais a beaucoup souffert. Tout l’espoir du peuple est désormais entre ses mains. Nous attendons donc de lui une bonne gouvernance.

Ben Bukasa, 30 ans, journaliste, Lingwala : "Que Fatshi travaille pour que cessent les discours tribaux et régionalistes"

Nous voulons voir FélixTshisekedi travailler pour la concorde nationale et faire en sorte que les discours tribaux et régionalistes cessent, afin que chacun, selon son milieu, travaille pour le développement du pays. Il doit aussi faire en sorte que le peuple congolais jouisse de l’électricité, même dans les fins fonds du pays. Car, il est inadmissible que les Congolais ne puissent bénéficier que de 20% de l’énorme potentiel hydroélectrique du pays, avec un barrage comme Inga qui éclaire bien certains pays africains.

Junior Mukenze, 28 ans, ingénieur informaticien, Limete : "Qu’il aide ses compatriotes à sortir des guéguerres tribales et ethniques"

J’attends de lui un traitement équitable de tous les citoyens congolais. Cela sous-entend une vraie justice et une tracée vers un Etat de droit réel. Il doit aussi s’impliquer dans l’éradication de la corruption et de l’impunité. Félix Tshisekedi doit, par ailleurs, consolider la conscience patriotique, afin que les Congolais se sentent à l’aise partout où ils se trouvent. Il devra ainsi aider ses compatriotes à sortir des guéguerres tribales et ethniques. Le nouveau commandant suprême de l’armée aura, dès lors, à poser des jalons pour la sécurité nationale. Ce qui sous-entend le renforcement de la défense, via l’armée, et l’ordre intérieur, via une police formée et professionnelle. Fatshi devra, en outre, relancer l’économie en encourageant les jeunes à l’entrepreneuriat et à l’artisanat.

Jacquie Kitoko, 48 ans, ménagère, résidant à Kalamu : "Que le Président élu pense à améliorer le social"

Nous attendons voir de Félix Antoine Tshisekedi un changement radical sur tous les plans, comme il l’avait promis pendant sa campagne électorale. Que ce chef de l’Etat, qui est issu de l’opposition, pense surtout à améliorer le social, en veillant particulièrement à la gratuité de l’enseignement pour les enfants, à revoir à la hausse les salaires des fonctionnaires… Question de mettre à l’aise les foyers, car les parents pourront subvenir aux besoins de leurs enfants. Qu’il travaille avec des gens intelligents pour relever le Congo. Particulièrement, en bannissant l’insécurité qui s’accroit dans certains coins et rues de la RDC, car nous continuons de faire face aux "kulunas", qui consomment du chanvre en plein air devant nos jeunes enfants.

Keren Mesu, 24 ans, communicologue, Kalamu : "Qu’il aide les Congolais à manger à leur faim"

Chômeur, j’attends du nouveau pouvoir la création des emplois. Car, nous voyons comment les jeunes chôment avec leurs diplômes rangés dans des tiroirs. Si cette situation pouvait changer, qu’on vive un nouveau Congo où les jeunes vont valoriser leurs diplômes dans leurs professions, eux qui ont encore de la force pour travailler avec assiduité et vivacité. Que le nouveau Président garantisse aussi la sécurité en vue d’aider ses concitoyens à circuler librement et tranquillement dans tout le pays. Qu’il améliore le social, afin que tous les Congolais aient la facilité de manger et de boire, et de vivre dans de bonnes conditions comme tout citoyen dans sa patrie.

Dorothée Tshilomba Kalambay, 54 ans, enseignante, Kalamu : "Assurer la gratuité de l’enseignement doit être une priorité"

Le Président Félix Antoine Tshisekedi est appelé à relever de nombreux défis, surtout dans le social où tout le monde l’attend. Il a promis beaucoup de choses pendant la campagne, c’est maintenant le moment de répondre aux attentes de la population : assurer la gratuité de l’enseignement, aider la population à manger à sa faim… Il doit, par ailleurs, attirer de nouveaux investisseurs et s’investir pour un Congo nouveau, fort et prospère, comme le disait le président sortant, Joseph Kabila. Pour ce faire, il doit ouvrir ses bras pour recevoir et travailler avec tout le monde, en vue de l’émergence de la RDC.

Exaucée Kelotinyi, 19 ans, étudiant, Kalamu : "Qu’il nous facilite l’accès aux bourses d’études"

Je m’attends à voir le nouveau Président former un bon gouvernement, qui va s’atteler à créer des emplois, afin qu’une fois nos études finies, nous ne puissions sombrer dans le chômage. Il nous faut un gouvernement qui va rassembler les grandes têtes du pays pour défendre notre cause, d’autant plus que c’est nous, les jeunes, qui sommes l’espoir de l’avenir du Congo. Que le Président élu pense aussi à réorganiser la gestion des bourses d’études, afin que leur obtention devienne facile et accessible à tous. Bien sûr, nous étudions ici dans notre pays, mais avoir d’autres formations à l’extérieur serait encore mieux.

Aurélie Sumey Gizela, 25 ans, chômeur, Kasa-vubu : "Que le nouveau chef de l’Etat crée des emplois pour les jeunes diplômés"

De Félix Tshisekedi, nous attendons voir des changements réels dans la vie des Congolais, surtout du côté social. J’espère qu’il arrivera à améliorer beaucoup de choses. Nous ne voulons pas de la continuité. Que Fatshi réalise toutes les promesses qu’il avait tenues lors de sa campagne électorale. Nous voulons du progrès. Que le Président élu crée des emplois pour les jeunes diplômés que nous sommes pour résorber le chômage. Nous ne voulons plus voir nos sœurs et frères de l’est du pays souffrir de l’insécurité récurrente. Notre souci est aussi de voir les routes réhabilitées à travers tout le pays.

Nadège Ngombe Kabamba, 40 ans, Professeur, Lemba : "Le nouveau pouvoir doit valoriser les cerveaux"

Du gouvernement de Félix Tshisekedi, j’attends qu’il puisse valoriser les cerveaux, en investissant dans l’enseignement supérieur et universitaire, en vue de renforcer le capital humain, base du développement de chaque nation. Je voudrais que le nouveau Président puisse promouvoir la recherche scientifique, en mettant un accent particulier sur les sciences, la technologie et les mathématiques, sources d’innovation. Le nouveau pouvoir devra aussi faire du capital humain, de l’agriculture, des infrastructures, de l’industrie de transformation… la priorité des investissements au niveau national, en vue d’améliorer les conditions de vie du Congolais.

Laurent Munzemba, 43 ans, candidat malheureux à la députation nationale, Kalamu : "Il nous faut de nouvelles têtes dans les institutions"

Nous attendons un gouvernement capable de faire la différence. Une équipe en mesure de servir réellement le Peuple, en faisant de la résolution des problèmes de la population ses priorités : lutte contre le chômage, gratuité de l’enseignement, amélioration du panier de la ménagère... Il nous faut de nouvelles têtes dans les institutions. Même au sein du FCC qui a gagné la majorité parlementaire. Outre le gouvernement, les mises en place dans les entreprises du portefeuille devront aussi aider à apporter ce renouveau. Car, il est aberrant de voir revenir aux affaires des dirigeants que la population a sanctionnés lors des élections.

Honoré Mvula, 40 ans, activiste politique, Ngaliema : "Nous nous attendons à un gouvernement plus proche du peuple"

Nous attendons du Président élu la formation d’un gouvernement d’union nationale, parce que l’heure est propice à la réconciliation nationale avec tout le monde. Nous ne voulons toutefois pas voir les mêmes ministres du Gouvernement actuel revenir encore dans son équipe. Notre vœu ardent est de voir un gouvernement plus proche du peuple. Un Exécutif où la représentation de la jeunesse doit être effective.
Propos recueillis par Tania Mubuadi et Christelle Gibemba
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top