Liens commerciaux

0
Selon l’initiateur du mouvement citoyen Les Congolais Debout, Sindika Dokolo, laisser la primature ainsi que d’autres institutions de la République Démocratique du Congo au au président de la République Joseph Kabila, c’est synonyme de mettre en danger le nouveau président élu (provisoirement) Félix Tshisekedi.

“Aux amis de l’UDPS, laisser Joseph Kabila voler la primature, les 2 chambres et présider le sénat c’est mettre en danger de mort le président issu de l’opposition selon les résultats provisoires, mon frère et ami Félix Tshisekedi. Il faut empêcher le putsch de Joseph Kabila sur le pouvoir par les assemblées”, a indiqué S. Dokolo ce dimanche 13 janvier 2019 via Twitter.

Pour rappel, le FCC dont l’autorité morale est le président Kabila a obtenu la majorité absolue à l’Assemblée nationale en obtenant 350 sièges, loin devant LAMUKA de Martin Fayulu avec près de 80 sièges et CACH de Félix Tshisekedi qui a environ 50 députés nationaux.

Si ces résultats sont confirmés par la Cour Constitutionnelle, c’est donc du camp au pouvoir (FCC) que devrait sortir le premier ministre qui formera le prochain gouvernement de la République.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top