Liens commerciaux

0
Le reste du parcours électoral présente une image scabreuse de la République démocratique du Congo au regard des rumeurs sur la corruption des députés provinciaux. Après Adam Bombole, c'est autour de Jolie Kenda de se retirer de la course à la sénatoriale. Le porte-parole du Président Félix TShisekedi, Vidiye Tshipanda Tshimanga, menace carrément de traduire en justice les députés
corrompus. Le porte-parole du président Félix Tshisekedi, après avoir annoncé vendredi 15 février dernier, le retrait de sa candidature à cette phase de l'élection sénatoriale pour dénoncer la corruption organisée par les grands électeurs, annonce une action en justice. Dans une interview accordée hier lundi 18 février à ACTUALITE.CD, Vidiye Tshipanda Tshimanga a indiqué : " La plainte est en cours de rédaction. Je vais le faire ", a-t-il fait savoir. "Je suis très déçu et étonné de me rendre à l'évidence du niveau de corruption auquel sont arrivés nos députés pour pouvoir permettre à ce qu'un candidat, tel que je suis, puisse accéder au siège de sénateur. Je me vois très mal dépenser de l'argent pour corrompre les députés et ensuite me battre contre la corruption " a-t-il renchéri. "Je peux comprendre que lorsqu'il y a des échanges,… de temps en temps qu'il puisse y avoir un petit transport pour rentrer chez soi. Mais que de là à passer d'un transport à une demande expresse de 25.000 USD, 30.000 USD ou 50.000 USD pour pouvoir donner votre voix et faire de moi un sénateur… ", je trouve ça en-dessous de tout et sincèrement je n'entrerai pas dans ce jeu-là. Aujourd'hui il y a des priorités, nous allons nous battre sérieusement et sincèrement contre cette corruption et je pense qu'être au Sénat n'est pas la seule solution et le seul moyen de se battre contre la corruption, il y en a d'autres. En attendant, Jolie Kenda aussi annonce son retrait de la course à la sénatoriale. Dans une correspondance datée du 13 février 2019 adressée au président du regroupement politique AA/A, abandonne la bataille sénatoriale pour des raisons de "convenance personnelle". Mais, on croit savoir que les soupçons de corruption seraient à la base de la décision de celle qui voulait postuler pour la ville de Kinshasa. Adam Bombole propose des élections directes Pour sa part, Adam Bombole Intole a commencé par avouer, hier lundi à la même source, que sa candidature a été retenue par la CENI. Mais il a rétiré sa candidature au profit du ticket CACH. A cet effet, il a proposé des élections directes, soit comme à l'ancienne époque, par méritocratie. Adam Bombole a dénoncé la demande effrénée de l'argent par ces grands électeurs qui ne cesseraient de monter les enchères. "A l'origine, je me suis battu contre la corruption, ce n'est pas aujourd'hui à 62 ans que je vais changer de combat. J'ai décidé de retirer ma signature ce, conformément au message véhiculé par l'actuel président de la République sur la lutte contre la corruption ". Et d'enchainer : " C'est surtout pour des raisons de conscience que je voudrais, pour le reste de ma vie, avoir le courage de me regarder dans le miroir. J'ai une conscience ". Emma MUNTU
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top