Liens commerciaux

0
Lors de son intervention dans l’émission “Digi entretien”, India “Force” Omari a qualifié Justin Bitakwira de “griot” et non d’être un politicien. La principale raison de colère de ce cadre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie( PPRD), c’est les diverses interventions médiatiques du ministre sortant du Développement rural qui n’hésite jamais de qualifier d’ “amateurisme” la campagne électorale d’Emmanuel Ramazani Shadary à la présidentielle du 30 décembre 2018.

India Omari estime que le Front Commun pour le Congo(FCC) a réussi avec brio les élections législatives nationales et provinciales. “En Afrique, le vote est sociologique et affectif. Si nous avons gagné, c’est par la magie du seuil. D’où il faut que le peuple congolais s’imprègne de ce système électoral”, a-t-il déclaré.



Pour la présidentielle, India Omari indique que le FCC s’est incliné face au verdict de la Cour constitutionnelle.

Ce communicateur du FCC a essayé de minimiser les débats sur les contestations liées à l’unicité de la candidature de Mende au gouvernorat de Sankuru. “La haine contre Mende ne peut pas être pérennisée. Il faut le juger selon sa gestion à la tête de la province. Il n’est plus ministre de la Communication”, a-t-il souligné.

S’agissant du discours programme de 100 jours du Chef de l’État, India Omari s’en félicite. “Nous sommes en partenariat avec CACH. Nous sommes sincères dans ce partenariat, selon les recommandations de notre autorité morale. Mais je ne sais pas si c’est un programme du gouvernement puisque c’est le 1er ministre qui doit présenter le programme au parlement”, a-t-il déclaré.



Pour lui, il ne sera pas possible d’articuler la chaîne des dépenses.

Le cabinet du chef de l’État est un cabinet administratif qui n’est pas un cabinet gouvernemental, selon la logique de la séparation des pouvoirs. “On voit en Félix Tshisekedi, un gars qui veut relever des défis, mais il doit être entouré des hommes d’expérience”, a-t-il conseillé.



Pour le moment, la priorité du président doit être la sortie du gouvernement, selon India Omari.
“L’OVD et l’Office des routes ont été choisis sur quels appels d’offres. Il faut suivre une procédure. On ponctionne le FPI alors que c’est un établissement public qui est entrain de se faire”, a affirmé India Omari.

Il se pose en outre la question de savoir: qui est le maitre d’ouvrage ? Ce projet, estime-t-il en définitive, doit être déposé au gouvernement pour son toilettage.

L’ancien DGA de l’Ogefrem a aussi fustigé le protocole lors de la présentation du programme des 100 jours. “Il faut se choisir un bon protocole. On ne s’improvise dans cet métier. Il faut une préparation adéquate”, a rappelé India Omari.

Sur la question de la nomination de l’informateur, India Omari pense que le FCC n’est pas contre.
Il estime juste qu’il n’y a pas encore d’ordonnance allant dans ce sens.
“En politique, les ennemis du hier peuvent devenir les alliés d’aujourd’hui. Tout comme les amis du hier peuvent devenir les amis d’aujourd’hui, du moment où les intérêts convergent”, a-t-il martelé.



Et d’ajouter : “Je met ma main à couper: Félix Tshisekedi est notre allié. C’est pour couper court à vos intox. Fayulu a toujours été avec nous. C’est grâce à lui que Kimbuta est devenu gouverneur. Il cherchait à devenir DG de la SNEL.
C’est là où on a découvert son caractère aigri”.

Sur le rôle de Kabila aujourd’hui, India Omari affirme que Kabila est le chef de la majorité. Il ne va pas disparaître étant donné qu’il est chef de la majorité. “Bientôt, il aura des gouverneurs, des sénateurs, etc. Mon fervent souhait aujourd’hui est que Kabila aide son frère”, conclut-il.

TMB/ CONGOPROFOND.NET
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top