Liens commerciaux

0
Au mois d’avril 2019, conformément à l’almanach électoral en vigueur, la Ville-province de Kinshasa aura un nouveau Gouverneur issu des élections du 26 mars courant. L’ère André Kimbuta Yango sera conjuguée au passé. D’entrée de jeu, dans l’opinion, le suspense plane quant au candidat idéal qui prendra le fanion de commandement de l’Hôtel de ville de Kinshasa, à l’heure d’immenses défis sociaux. Tenez ! Parmi les potentiels candidats rangés en ordre de bataille pour ce poste stratégique, figure Gentiny Ngobila, l’actuel Gouverneur de la province du Mai-Ndombe. Homme politique et d’affaires, ce natif de Kinshasa se veut un candidat de la rupture d’avec la mégestion de la capitale congolaise, entre autres, l’insalubrité dont il promet, contre vents et marrée, l’éradication. Le candidat du Front Commun pour le Congo rassure de par son profil probant, sa vision et surtout sa noble expérience dans la gestion de la chose publique, soutient-on dans les milieux qui lui sont proches. Considéré comme le potentiel gagnant, cet ambitieux candidat au poste de Gouverneur aura le défi de transformer la capitale congolaise en Kin-la-belle d’autrefois, où Kinois et expatriés humeront l’air frais d’espoir et de dignité.

Qui est cette Intelligence congolaise ?

Né à Kinshasa, jadis Léopoldville, le 20 septembre 1963, Gentiny Ngobila Mbaka est principalement un homme politique et d’affaires. Il est détenteur d’une licence en administration et gestion des personnels de l’Institut CNAM de Paris. Potentiel candidat au gouvernorat de la Ville-province de Kinshasa, il a un parcours élogieux. Concrètement, il sied de noter qu’en 1997, il fut Président de la Commission défense et sécurité sur les priorités du Gouvernement de Laurent-Désiré Kabila. En 1998, il fut nommé Conseillé chargé de la sécurité et des refugiés auprès du Ministre congolais de l’Intérieur ; puis en 1999, Conseillé en charge des missions auprès du Vice-ministre chargé des Finances et Budget. De 2000 à 2003, l’actuel Gouverneur de Mai-Ndombe fut copté Député national de l’ACL (Parlement de transition) à Lubumbashi. Cependant, de 2003 à 2006, il a été copté Député à l’Assemblée nationale, lors du Parlement de transition (régime 1+4).

Ancrage politique

Très réclamé à Yumbi, son fief électoral, Gentiny Ngobila sera élu Député national, en 2006, pour le compte de son parti, le PPRD, dans cette même circonscription électorale, dans l’actuelle province de Mai-Ndombe. Il est nommé Vice-ministre de l’Agriculture, Pèche et Elevage, en 2007, dans le gouvernement Gizenga. Et, en 2008, il devient le PCA de l’Office des routes. Toujours au service du peuple congolais, en 2011, il est réélu Député national du PPRD, à Yumbi. Nommé Commissaire spécial de l’Exécutif provincial du Mai-Ndombe, en 2015, par le Président Joseph Kabila, il sera élu Gouverneur de la même province en 2016. Quant à son bilan de deux ans à la tête de cette Jeune province congolaise, bon nombre de voix soutiennent que Gentiny Ngobila a un bilan très positif. Car, argument-elles, les nombreuses réalisations ne sont plus à démontrer. Ce qui est vrai, en tant que première autorité de la province de Mai-Ndombe, Gentiny Ngobila est l’unique Gouverneur issu des élections de 2016 et qui, blanc comme neige, est arrivé fin mandat sans motion, ni interpellation.

Jacques Kitengie
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top