Liens commerciaux

0
Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a promis son soutien au redressement de la Gécamines faisant partie des entreprises du portefeuille de l’Etat. C’est ce qui ressort de la réunion de prise de contact qu’il a eu la semaine passée avec la délégation des dirigeants du géant minier congolais conduite par le directeur général Jacques Kamenga.

Ce soutien du chef de l’Etat, rapporte Géopolis Magazine, s’étend aux réformes entamées par la Gécamines dans le cadre de la modernisation et de l’acquisition de nouvelles unités de production ainsi qu’à d’autres actions sociales en faveur des travailleurs.

Etat de l’entreprise

En effet, il était question pour Jacques Kamenga de brosser la situation générale de la société, à relever les difficultés actuelles, les efforts fournis pour y remédier et les perspectives. A ce sujet, il a indiqué que la Gécamines a consenti à des investissements de plus de 600 millions de dollars américains entre 2013 et 2018.

Malgré le contexte économique et social difficile, ces fonds propres ont été investis notamment dans l’outil de production, le rachat d’actifs et la certification des réserves pour préparer l’avenir.



Le directeur général a également indiqué au Chef de l’Etat qui lui a prêté l’oreille le regret de la Gécamines de constater que l’écrasante majorité des partenariats dont la gestion a été confiée à ses partenaires extérieurs présentait des résultats négatifs en ne générant aucune dividende sans non plus participer à son développement ni à celui de la nation.

C’est ainsi qu’il a été l’option d’engager, entre 2015 et 2017, une série d’audits de ses partenariats avec l’aide de cabinets internationaux de premier plan. Ce n’est qu’en 2018 que Gécamines a engagé une discussion franche avec ses partenaires en exigeant la clarification des accords. Entre-temps, plusieurs décisions fortes ont été prises et mises en œuvre par cette société d’Etat.

Jacques Kamenga a évoqué notamment la fermeture de sites obsolètes et dangereux, la concentration (à court terme) de ses activités sur les filières le plus rentables, l’investissement dans la certification de ses réserves pour préparer l’avenir (ce qui n’était plus arrivé depuis 25 ans) et la réalisation d’une étude bancable pour la création d’une usine nouvelle.






Vers un cercle vertueux

La direction générale de la Gécamines s’est résolument engagée dans un processus de reprise en main de son destin. Cela passe notamment par la modernisation progressive de ses installations, dont l’inauguration du siège social de Lubumbashi. Il y a également la transformation organisationnelle afin de s’adapter aux meilleurs standards de l’industrie minière internationale.

Jacques Kamenga a précisé au Chef de l’Etat qu’un plan global de formation des effectifs aux dernières évolutions techniques, juridiques et financières de la société a également été élaboré à cette fin.



Le Président de l’Intersyndicale de la Gécamines, Meschak Kasongo Mabwisha et tous les autres syndicalistes présents à cette rencontre ont exprimé leur satisfaction par rapport à l’attitude positive du Chef de l’Etat qui a eu le temps d’accorder son attention particulière au management du géant minier congolais.

Au demeurant, Félix Tshisekedi tient particulièrement à l’application du nouveau Code minier et à la Loi sur la sous-traitance afin de donner aux congolaises et congolais la possibilité d’accroître et d’exploiter leur potentiel économique

Emilie Mboyo
ZOOM-ECO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top