Liens commerciaux

0
Certains politiciens de notre pays ont choisi délibérément de vivre en Europe, se considérant comme des exilés politiques pour des raisons difficiles à expliciter. Pourtant, en analysant scrupuleusement leurs cas un à un, il est évident que certains ont tout simplement choisi de vivre loin du pays, sans y être poussé alors que d'autres ont évidemment été contraints à l'exil. Le cas de Moïse KATUMBI qui d'ailleurs a plusieurs fois manifesté sa volonté de rentrer au pays. On se rappellera l'époque où il est arrivé jusqu'à la frontière zambienne pour finalement se voir obligé de rentrer d'où il venait.

1. Olivier KAMITATU



Officiellement, rien n'empêche KAMITATU de rentrer au pays, pourtant ça fait maintenant quelques années qu'il s'est installé en Europe sans trop d’explications. Après avoir été l'un des lieutenants de BEMBA, KAMITATU avait rejoint la mouvance Kabiliste où il est resté pendant un bon moment, il a été plusieurs fois ministre de Kabila et même président de l'Assemblée nationale bien avant.

À l'aube des élections générales qui devraient se tenir en 2016, il a été l'un des fondateurs de la plateforme dénommée G7, en compagnie notamment du feu MWANDO NSIMBA Charles, ENDUNDO José, LUTUNDULA Christophe, LUMBI Pierre, et KYUNGU WA KUMWANZA, tous des frondeurs de l'ancienne majorité présidentielle de KABILA.

Dois-je rappeler que tous les autres sont actuellement en pleine liberté au pays ?

Certains ont même été élus députés lors des dernières élections. Sauf erreur de ma part, si KAMITATU a des comptes à rendre à la Kabilie, tout aurait commencé à la création du G7. Je conçois mal que les autres fondateurs de ce regroupement politique ne soient jamais inquiétés (du moins officiellement), et que seul KAMITATU le soit. Certains pourraient évoquer sa proximité avec le leader ENSEMBLE, Moïse KATUMBI, dont il est porte-parole et directeur de cabinet, mais il n'est pas le seul proche de KATUMBI.

Tous les membres du G7 font également partie de cette plateforme et sont plus ou moins proches de KATUMBI. Il est par conséquent évident que Olivier KAMITATU a, de son plein gré, choisi de s'exiler et de vivre dans des conditions meilleures, tant qu’il n’est pas assuré d’assumer un poste de responsabilité au pays.



2. Jean-Pierre BEMBA



L'exil de BEMBA me surprend, car il avait toutes les possibilités de vivre en toute tranquillité au pays. Après dix longues années passées en détention à la cour pénale internationale (CPI), le sénateur BEMBA n'a pas mis longtemps avant de recevoir son passeport diplomatique à l'ambassade de la RDC en Belgique.

Peu de temps après, il s'est rendu au pays pour déposer sa candidature à la présidentielle, présenter son projet de société et rentrer en Europe sans attendre. Depuis son retour, celui que certains appellent affectueusement “Chairman”, a choisi de s'exiler en Belgique.

Résultat de recherche d'images pour "bemba à kin" Le senateur JP Bemba lors de son retour à Kinshasa

Il est peut-être important de s’interroger sur ses motivations et les raisons qui le poussent à se considérer comme un exilé politique, alors que Kabila, encore au pouvoir ne l'avait pas empêché de rentrer au pays pour se faire enrôler et postuler à la présidentielle.

Maman Eve BAZAIBA, secrétaire général du MLC, a confirmé que son leader était en exil forcé, exigeant par la même occasion que toutes les conditions de sécurité soient réunies pour que ce dernier puisse rentrer au pays. Qui en veut à BEMBA ? Personne !



3. Salomon KALONDA et Francis KALOMBO



Devenu populaire grâce aux dédicaces de nos musiciens et chanteurs, Salomon KALONDA dit SK DELLA, a toujours été très proche de Moïse KATUMBI, dont il est conseiller spécial et particulier. Partout, où se trouve KATUMBI, KALONDA est également présent, il le suit comme son ombre. On peut donc déduire qu’il est en exil parce que son chef est dans cette même situation, mais personne ne lui en veut. Si demain KATUMBI rentre au pays, il n'aura pas d'autre choix que de le suivre, c'est évident.


Le cas de Francis KALOMBO est en même temps particulier et semblable à celui de Salomon KALONDA. Tout le monde connaît cet homme qui s'est popularisé d'abord grâce à ses contacts avec les musiciens, avant de devenir le plus kabiliste de tous.

Artisan majeur de l'élection de Kabila en 2006 et 2011, défenseur invétéré de la Kabilie, deux fois député national avant de prendre ses distances avec son ancienne famille politique et se montrer encore plus proche de KATUMBI. Il a dû démissionner du PPRD, mettre fin à son mandat de député pour s'exiler en Europe et rejoindre son nouveau boss. Lorsque Moïse a tenté de rejoindre le pays par la Zambie, il avait à ses côtés ces deux hommes.


Maintenant que le pays a un nouveau président, il est peut-être temps pour ces opposants de rentrer au pays et se rendre utiles d’une manière ou d'une autre. Le président a tendu la main à tout le monde, et le pays a besoin de tous ses enfants.



Bekesson
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top