Liens commerciaux

0
« Les autorités de la République démocratique du Congo devraient ouvrir des enquêtes sur deux anciens responsables des services de renseignement récemment limogés et accusés d’avoir commis de graves violations des droits humains » note un communiqué de Human Rights Watch parvenu à la rédaction de TIMES.CD ce vendredi 22 mars 2019.

Selon Lewis Mudge, directeur pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch, le limogeage de Kalev Mutond (Administrateur général de l »ANR) et Roger Kibelisa (Chef du département de la sécurité intérieure de l »ANR) par le président Tshisekedi pourrait s’avérer être une étape importante vers la fin des abus systématiques commis par les services de renseignement congolais.

Et d’ajouter « au lieu de donner à ces hommes de nouveaux postes, la nouvelle administration devrait enquêter sur leur comportement passé et les poursuivre en justice de manière appropriée.



Aussi, s’est-il indigné de la décision de Félix Tshisekedi d’élever Roger Kibelisa au poste d’assistant du Conseiller spécial pour les affaires de sécurité. Pour ce dernier, cela est une indication clair qu’il ne fera pas l’objet d’une enquête pour ses abus présumés antérieures. Bien que kalev Mutond ne se soit pas encore vu offrir un nouveau poste dans le nouveau gouvernement, le choix de Justin Inzun Kakiat, qui fut son adjoint pendant de nombreuses années, pour lui succéder comme directeur de l’ANR est un signe de plus d’une absence de volonté de la part de la nouvelle administration de s’occuper de la question de l’impunité au sein des agences de renseignement.

« Un examen approfondi du rôle joué dans le passé par Kakiat dans des abus devrait être aussi effectué avant qu’il ne prenne son nouveau poste, a souligne Human Rights Watch.

« La manière dont le président Tshisekedi traitera les auteurs de violations des droits humains commises sous l’administration Kabila sera très révélatrice de la future direction de son administration » a affirmé Lewis Mudge.

« Y aura-t-il un véritable processus de responsabilisation et de réforme ou une continuation de la répression, des abus et de l’impunité qui prévalaient sous Kabila ? » s’est-il interrogé.

Kalev Mutond, ancien administrateur de l’Agence nationale de renseignement et Roger Kibelisa, ancien chef du département de sécurité intérieure de l’ANR est nommé récemment par Félix Antoine Tshisekedi assistant du Conseiller spécial du chef de l’État en matière de sécurité figure sur la listes des autorités congolaises ayant été sanctionnées par les États-Unis et l’Union européenne suite à des graves violations des droits de l’homme perpétrées contre l’opposition et le processus démocratique en RDC.

Clément Muamba Mulembue
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top