Liens commerciaux

0
C’est conformément à l’article 12 de ses statuts que l’association sans but lucratif Grand Kasaï Fondation ASBL (GKF) a tenu son assemblée générale ordinaire, le samedi 09 avril dernier, à l’espace Camp David situé dans la commune périphérique de la Nsele (Kinshasa). Les échanges ont tourné autour du thème : “Grand Kasaï Fondation, 15 ans après, bilan et perspectives d’avenir ?” Les ténors de cette ASBL qui met en exergue les valeurs culturelles de l’espace kasaïen ainsi que le bien-être des populations des cinq provinces de cette partie du centre de la RDC, se sont rassemblés pour faire une sorte de check up de leur association.

Plusieurs sous points ont ainsi été inscrits à l’ordre du jour dont l’évaluation générale des activités de l’asbl depuis son existence. Quant à ce sous point crucial, les participants à l’AGO ont jugé son bilan catastrophique quinze ans après. Renchérissant leur point de vue, les participants ont fustigé le détournement de l’argent ainsi que des dons récoltés et destinés aux victimes et déplacés des événements du phénomènes Kamuina Nsapu se trouvant désespérément à Kikwit, à Kabeya Kamwanga, à Mwene Ditu et à Bena Leka.

L’Assemblée a, dans ce même ordre d’idée, déploré ce qui énerve les dispositions des statuts régissant l’ASBL : la dictature qui s’est malheureusement installée au plus haut niveau de cette méga ASBL. A en croire les membres du GKF, depuis sa création, leur Association est gérée comme une propriété privée. Pas d’initiative, rien du tout comme innovation, GKF s’est érigé en véritable association événementielle.





Eu égard à ce qui précède, l’AGO a condamné cet immobilisme et juge que le comité actuel a failli aux objectifs que l’ASBL s’était assignés dès sa mise en place. Par conséquent, elle le déclare démissionnaire. Cela étant, elle recommande, dans un délai raisonnable d’un mois à dater de la tenue des présentes assises, l’organisation de l’élection des nouveaux dirigeants du GKF. De ce fait, l’actuel comité qui, dorénavant expédie les affaires courantes, est appelé à prendre toutes les dispositions nécessaires pour la matérialisation de ces échéances à venir.

Tenace quant au respect du principe de l’intention du donateur, l’AGO a exigé à Denis Kambayi Cimbumbu, Président honoraire depuis qu’il avait cédé son fauteuil à son intérimaire au mois de janvier 2018, de justifier et de restituer de l’argent et les dons récoltés en faveur de l’assouvissement des souffrances des frères Kasaïens victimes des atrocités du phénomène précité (NDLR : on parle d’au moins 15 mille USD). Il lui est également demandé de restituer la somme d’argent récoltée en date du 14 janvier 2018 en vue de la production des cartes des membres du GKF. C’est ainsi qu’une commission ad hoc a été créée et mise en place pour évaluer l’utilisation desdits dons et argent destinés aux déplacés Kasaiens.

Ne suivez pas les détracteurs inconscients !

Réagissant à la tenue de cette assemblée générale ordinaire au Camp David, Albert Tshaba, coordonnateur de la Jeunesse Grand Kasaï Fondotation, dont on dit être « pure petit » de Denis Kambayi désavoué, écrit dans les réseaux sociaux : « Ne suivez pas les détracteurs inconscients. Denis Kambayi est et reste le seul président de l’ASBL GKF. Depuis que nous sommes passés d’un Grand Kasaï de deux provinces à un Grand Kasaï à cinq provinces, Jean Bertmans Nkongolo n’étant plus vice-président du GKF, il n’a aucune qualité de présider l’assemblée générale. Les résolutions d’une telle assemblée organisée d’une façon clandestine pour cracher sur Denis Kambayi sont nulles et sans base juridique. A très bientôt le GKF sera en assemblée générale, la vraie, au Collège Boboto et non une comédie de mauvais goût en dessous des arbres à Nsele. Merci au président a.i du GKF, monsieur Raphaël Kasongo qui a boycotté cette aventure sans issue ».

A l’allure où vont les choses, constatent déjà les observateurs, le schisme de cette ASBL est perceptible entre les anti et les pro-Kambayi. En guise de rappel, GKF a été mis sur ses fonds baptismaux depuis une décennie et demie, soit le 17 avril 2004, grâce aux idées mises ensemble de 46 membres fondateurs dont 26 ont été présents à ladite assemblée générale ordinaire, 4 déjà décédés, six se trouvant à l’étranger et les restes empêchés pour diverses raisons. In fine, un nouveau souffle semble envahir cette ASBL qui ne devenait que l’ombre d’elle-même et commençait ainsi à prendre les allures d’un bien privé. Ce nouveau vent redorera, l’espère-t-on bien, le blason de Grand Kasaï Fondation ASBL. Les élections à venir nous en diront plus dans un mois.
Guylain BOBA
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top