Liens commerciaux

0
Après 18 ans de règne, Joseph Kabila a cédé le pouvoir à Félix Tshisekedi au mois de janvier dernier. L’avènement d’un opposant au sommet de l’Etat a carrément changé la donne au sein de l’assemblée nationale, qui est à sa troisième législature. Si certains partis, regroupements et politiciens ont basculé dans l’opposition, d’autres ont fait l’inverse.
Il ressort de la liste de déclaration d’appartenance politique sur laquelle CAS-INFO a mis la main que l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), l’Union pour la Nation Congolaise, l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC) et le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) ainsi que d’autres partis composent la nouvelle majorité au sein de la chambre basse du parlement.

Cette majorité compte 382 députés nationaux contre 103 pour l’opposition, sans compter ceux qui viennent d’être élus aux dernières législatives organisées à Beni, Butembo et Yumbi.




Ce mariage FCC-CACH est consécutif au fait que le parti politique du président nouvellement élu n’est pas accrédité d’une majorité parlementaire. Selon la loi, il devait constituer une nouvelle majorité en vue de cogérer la chose publique.

Malgré que les deux plateformes aient décidé de coaliser, Félix Tshisekedi n’a toujours pas nommé un premier ministre. D’après plusieurs sources, un accord ne serait pas trouvé autour du candidat proposé par l’ex président Joseph Kabila.

Après les 18 ans du pouvoir de Kabila, le peuple congolais espère vivre une nouvelle ère. Reste à savoir comment les nouveaux partenaires comptent s’y prendre pour remettre le Congo-Kinshasa sur l’orbite.

LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top