Liens commerciaux

0
Le président congolais Felix-Antoine Tshisekedi est revenu en RDC, lundi 08 avril, après un long périple aux États-Unis. Une visite ponctuée de plusieurs interventions dont celles que le Front commun pour le Congo(FCC), plateforme de l’ancien président Joseph Kabila, qualifie des « attaques gratuites et accusations infondées » dans un communiqué lu par 4pouvoir.CD mardi 09 avril.

Du regret, exprime le FCC dans son communiqué. Comment peut-il être accusé de gabegie financière, être aussi stigmatisé par le président de la république, alors que « son programme d’urgence de cent jours est en train d’être mis en œuvre grâce aux réserves d’échanges qu’il a trouvées lors de la remise et reprise » ?

De l’incompréhension, énonce la note. Ne gère-t-il pas, lui-même, l’économie et la finance de notre pays, depuis deux mois, « en violation de la constitution et au mépris de textes légaux » ?

En effet, les inquiétudes du camp de l’ex président Joseph Kabila ont remonté jusqu’au président Tshisekedi, avant même la publication dudit communiqué. C’est peut-être dans la réponse du président congolais, interrogé par nos confrères de la Voix de l’Amérique quant aux différents durs propos tenus à l’encontre de ses partenaires du FCC, que se trouve le malentendu.




« Ce n’est pas des problèmes individuels avec qui que ce soit. J’ai proposé qu’on tire un trait sur le passé qui est fait de beaucoup de mauvaises choses en nous disant que dès maintenant, nous recommençons une nouvelle ère, et nous espérons que dans cette ère, il n’y aura plus ces pratiques du passé », explique Felix Tshisekedi.

Qui poursuit pourtant, « je ne vais plus retomber dans ces travers-là. Donc, c’est ce que j’entendais par déboulonner le système et cela n’empêche pas du tout une coalition avec le FCC parce que ce FCC sait, pour avoir échangé avec nous, quel est l’entendement que nous faisons de cette coalition. Ce sera une coalition au service de notre peuple et de notre pays ».

C’est dit. L’entendement diverge. C’est bien là le talon d’Achille. Eh bien, le géant aux pieds d’argile peut tenir, mais pour combien de temps.

Les deux camps, pour l’instant, n’envisagent nullement un divorce qui sera certainement douloureux, tant souhaités par Lamuka (plateforme qui regroupe Fayulu, Bemba, Katumbi…) et autres puissances occidentales.

Ici, le Front commun pour le Congo a d’ailleurs réaffirmé son engagement à contribuer à la bonne marche de la coalition FCC – CACH.



Tony-Antoine Dibendila
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top