Liens commerciaux

0
Loin d’être un simple slogan, la question de restauration de l’autorité de l’Etat et du rétablissement de la paix sur l’ensemble du territoire national demeure un grand défi à relever, à tout prix. Lorsque Félix Tshisekedi l’évoque, il sait ce que cela représente pour le développement du pays. C’est ainsi que vendredi 12 avril dernier, le Président de la République Démocratique du Congo s’est rendu personnellement à Lubumbashi, capitale économique de la RDC et deuxième ville du pays, afin de s’enquérir de la situation sur place. Il était en réunion avec le Conseil Supérieur de la Défense pour entrer en possession de tous les détails nécessaires relatifs à l’effroi récurrent et soudain installé dans cette partie de la République.

De là, il s’est envolé pour l’Est du pays où depuis plusieurs années, des millions de congolais se font sauvagement massacrés par des groupes armés qui pullulent les villages. Il a promis de faire de son mieux pour rétablir la paix dans ce coin de la République et a invité les miliciens à déposer les armes. Ceci, avant de se rendre à Kalehe, au Sud-Kivu où plus de 150 personnes ont péri dans un naufrage sur le Lac Kivu. Un deuil national d’un jour a d’ailleurs été décrété suite à cela. Il a effectué tous ces déplacements sur vols réguliers à bord d’un avion de la compagnie aérienne nationale Congo Airways. Ce qui est, en effet, un message fort et pour certains, un signe de simplicité lancé à l’endroit de plus d’un.



Le Chef de l’Etat à l’écoute

Lors de cette tournée dite d’inspection, Félix Antoine Tshisekedi aura obtenu suffisamment d’informations sur les éventuelles causes de la situation sécuritaire dans cette partie du pays, ses conséquentes immédiates et lointaines sur la santé mentale et physique de la population, mais aussi sur le développement de la République.

Hormis les autorités des territoires concernés, le Chef de l’Etat a également rencontré la population qui n’a pas hésité de lui faire part de ses craintes liées à la triste réalité du traumatisme quotidien.

Regard sur les problèmes internes

On ne s’en rendrait peut-être pas compte, la descente de Félix Tshisekedi à Lubumbashi et au Kivu marque le début de son périple à l’intérieur du pays depuis sa montée aux affaires le 24 janvier 2019. Le Haut-Katanga a donc été la première province à l’accueillir en tant que Président de la République.

Ce n’est évidemment que le début d’une longue et sérieuse aventure qui s’inscrit dans son programme de reconstruction de la RD. Congo. C’est ce qu’affirment certains de ses proches certifiant qu’il se rendra également dans d’autres provinces évoluant dans des situations d’insécurité, de tumultes et de peur. Après donc ses 11 voyages régionaux et internationaux priorisés pour faire asseoir la reprise des relations diplomatiques, le regard est visiblement tourné vers les problèmes internes de la Nation.

Qui sont les fauteurs des troubles ?

Alors que les enquêtes ont été ouvertes par les autorités compétentes dans l’ex-province du Katanga et aux environs, les individus, victimes pour la plupart, indexent ceux qu’ils estiment être les auteurs principaux de tous ces drames.

Toutefois, le Président de la République promet de s’activer et de mettre toutes les batteries en marche pour redonner la joie, la paix et la quiétude aux congolais, particulièrement ceux de l’Est de la République à qui il avait promis l’installation d’un Quartier Général pour mettre définitivement fin à la guerre. Sans oublier la question des Kuluna, des troupes non identifiés et bandits en liberté dans les coins et recoins de la capitale.

Prochaine Croisière

Après avoir sillonné l’Amérique, quelques pays d’Afriques dont la Namibie, le Rwanda, le Sénégal, l’Angola, le Kenya, pour restaurer la confiance des Investisseurs, en appeler à la main forte des uns et des autres, Félix Tshisekedi ne laissera pas tomber son idée de frapper, de porte en porte, pour dire, à qui veut l’entendre, combien il est important pour la RDC de retrouver la vague des Investisseurs.

Il continue sa lutte, 3 mois après son investiture, malgré qu’il n’a toujours pas de gouvernement qui dépend des discussions entre le FCC et le CACH. In fine, il entend faire entendre la voix du Congo autrement…

Gracia Kindji
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top