Liens commerciaux

0
Plusieurs organisations de la société civile vont déposer ce mardi une pétition à la présidence de la République pour demander que les prochaines nominations tant dans le gouvernement que pour d’autres fonctions tiennent comptent notamment de l’intégrité.



« Nos organisations souhaitent également que les personnes impliquées dans les violations des droits de l’homme soient systématiquement écartées », a dit à ACTUALITE.CD Christopher Ngoy qui fera partie de la délégation.

En avril dernier les victimes de la répression du régime précédent, pour la plupart membres des mouvements citoyens, anciennement détenus dans les cachots l’Agence nationale de renseignements (ANR), avaient également demandé au nouveau chef de l’Etat de n’accorder aucun poste de responsabilité aux auteurs de violations graves des droits de l'homme.







Dans une lettre ouverte adressée à Félix Tshisekedi et dévoilée le 9 avril, ces jeunes avaient cité le cas de Roger Kibelisa, sous sanctions de l'Union européenne (UE), qui a été nommé assistant principal de François Beya Kasongo, conseiller spécial en matières de sécurité de Félix Tshisekedi.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top