Liens commerciaux

0
Après son retour triomphal dans son Congo natal le 20 mai dernier, le patron de la plateforme politique, «Ensemble» et coordonnateur actuel d’un autre méga regroupement politique, Lamuka, Moïse Katumbi semble ne pas être libre de ses mouvements.

Sa notoriété ne fait que se ternir davantage, visiblement sous les auspices de son rival Joseph Kabila, ancien président congolais qui lui avait taxé de Juda. Il vit donc dans une geôle à ciel ouvert. C’est ce que révèle le constat de certains observateurs avertis.

Premièrement, l’homme, le patron du Tout Puissant Mazembe avait, depuis l’ancien temps, manifesté sa volonté de regagner son pays natal. Mais, cela n’était pas possible puisqu’on lui avait, en ce temps, refusé le passeport biométrique congolais.



D’ailleurs, à l’époque l’on s’en souvient de la fameuse phrase de Monseigneur Laurent Monsengwo pasinya alors Cardinal qui avait déclaré tout haut que « les congolais vivaient dans une prison à ciel ouvert».

Faisant le parallélisme, ceci a fait l’objet d’un débat. Les observateurs avertis sont allés jusqu’à donner catégoriquement raison au prélat.
«Moise Katumbi est rentré en RDC, certes mais il n’est pas libre de ses mouvements », soutenait un fonctionnaire de l’Etat à la cinquantaine révolue.

Poursuivant son discours, ce dernier n’est pas allé trop loin pour ne prendre que l’exemple des hommages ratés que l’homme de Katanga tenait rendre au Sphnix de Limeté.
Il aurait été empêché de rejoindre Kinshasa pour les obsèques du père de la démocratie avec qui il avait combattu. Aussi, à Goma il avait pensé faire aussi une descente dans le cadre de sa tournée nationale.

Aux dernières nouvelles, le Directeur de cabinet de ce dernier a rendu public la déclaration sur la tournée nationale du président Katumbi dans le tout prochain jour. À suivre…

René KANZUKU & Blaise PUALA
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top