Liens commerciaux

0
Le Conseil national du suivi de l'Accord (CNSA) donne via son rapporteur, Valentin Vangi, son son de cloche dans les tractations de la formation du Gouvernement Ilunga Ilunkamba. Il reconnait sur Top Congo, au président de l'Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A),
Bahati Lukwebo de présenter les candidats ministres. Ce, au cas où son regroupement politique serait reconnu par le Front commun pour le Congo (FCC) comme partenaire.
Pour le rapporteur du CNSA, l'heure du dédoublement des partis politiques appartient désormais au passé. Point n'est besoin de parler de l'AFDC-A, aile FCC et AFDC A Bahati Lukwebo. Valentin Vangi en appelle au bon sens et au respect de l'Accord de la Saint Sylvestre signé il y a trois ans notamment dans son volet décrispation politique.
"Nous voulons rappeler l'accord politique inclusif signé le 30 décembre 2016, dont le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi est signataire. Cet accord a prévu au chapitre cinq de la décrispation politique de mettre fin au dédoublement de parti politique", a rappelé Vangi.
Et à ce jour, on ne peut pas parler de l'AFDC-A/FCC et de l'AFDC-A/Bahati.





Le CNSA demande au premier ministre et au Chef de l'État, de ne pas renforcer l'émiettement des partis politiques, ne pas nommer des ministres qui seront présentés dans une liste de AFDC-A FCC.
"Seuls l'AFDC-A de l'honorable Bahati devrait dans le contexte actuel présenter la liste des gens qu'on doit nommer au gouvernement " a-t-il indiqué.
Pitshou Muzaliwa, l'un des militants de l'AFDC A Bahati Lukwebo s'est indigné du comportement affiché dans le camp du FCC.
" Nous avions projeté une marche la fois passée. Toute la confédération de la ville de Kinshasa avait initié une marche de soutien à toutes les tractations politiques du moment que notre autorité, morale le sénateur Modeste Bahati Lukwebo est entrain de mener afin que notre quota tel que défini au début soit respecté.
La base met en garde les frondeurs qui sont les élus de l'AFDC-A, nous leur avons lancé le message la fois passée de revenir pour qu'on puisse traiter ce problème ensemble. La stratégie du régime passé est encore de mise car ceux qui sont de l'autre côté ont projeté leur marche le même jour que nous. Je crois que la démocratie est en péril. On doit changer les choses " a-t-il souligné.
La marche de l'AFDC A prévue pour le samedi 10 août dernier a été avortée. Elle devait partir du Secrétariat général du parti sur l'avenue de Libération ex-24 novembre en passant par le rond-point Mandela pour chuter à la Place Royal, en face de l'Immeuble du Gouvernement.

Gloire BATOMENE
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top