Liens commerciaux

0

Les professeurs de l'Université de Kinshasa ont procédé, le vendredi 6 septembre courant, à la levée de la grève sèche qu'ils observaient depuis le 7 août dernier. Cette décision est consécutive à une rencontre entre leurs délégués et le chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.
Les professeurs de l'Unikin ont décidé de cette levée de grève le vendredi 6 septembre en début d'après-midi à l'issue d'une Assemblée générale tenue dans l'enceinte du siège de l'Association des professeurs de l'Unikin (Apukin).
Un seul point était à l'ordre du jour au cours de cette rencontre, à savoir: l'évaluation du niveau d'exécution du protocole d'accord signé le 16 novembre 2018, après la rencontre avec le Président Félix-Antoine Tshisekedi.
PLACE AUX ACTES
"Confiants en la parole d'honneur du chef de l'Etat Félix-Antoine de résoudre les revendications lui présentées, nous avons décidé de la levée de grève et de la reprise des activités académiques à l'Université de Kinshasa", a déclaré, au terme de cette réunion, le professeur Bokolo Kokengo, président de l'Apukin.
A la suite de cette décision, le Comité exécutif de l'Apukin est chargé de poursuivre les démarches auprès du Premier ministre, en vue de l'exécution dudit protocole d'accord du 16 novembre 2018, a-t-il indiqué.
AMELIORATION DES CONDITIONS SALARIALES
A en croire les professeurs de "la Colline inspirée", ce protocole d'accord préconise, entre autres, le paiement de trois mois restants du manque à gagner et du trop perçu sur le dossier véhicules.
Ce protocole prévoit aussi l'amélioration de la rémunération des professeurs au standard de l'Unesco, ce qui pourra aboutir à la suppression de la prime de partenariat.
DE LA DESIGNATION DES RECTEURS
Un autre point de ce protocole sur lequel reviennent constamment les professeurs de l'Unikin est l'application de la loi cadre dans ses dispositions relatives à l'élection des recteurs, des directeurs généraux, des présidents et vices présidents du Conseil d'administration et du Conseil académique supérieur des universités.
" Nous exigeons que ces dispositions légales contenues dans la loi cadre puissent être appliquées. Conformément à la Loi, les comités de gestion des universités congolaises doivent être votés par leurs pairs professeurs. Ils ne doivent plus être nommés par le ministre de l'ESU, comme on a toujours vu dans notre pays", ont martelé les professeurs.
LES PROFESSEURS RESTENT SUR LEURS GARDES
En dépit de cette levée de grève, les professeurs de l'Université Kinshasa affirment rester sur leurs gardes. Ils indiquent que, faute d'obtenir gain de cause dans leurs revendications, l'Assemblée générale se verra dans l'obligation de relancer la grève.
Côté étudiants, cette levée de grève a été accueillie avec beaucoup de satisfaction. Dans les résidences estudiantines, sur le campus de l'Unikin, des cris de joie se sont fait entendre à l'annonce de cette décision.
" Nous sommes très heureux d'apprendre que la grève est levée. Nous saluons l'esprit coopératif de nos professeurs et remercions le président Félix Tshisekedi pour son implication personnelle. Nous étions les premières victimes de cette grève", s'est réjoui Jonathan, étudiant à la faculté de Polytechnique. Orly-Darel NGIAMBUKULU
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top