Liens commerciaux

0
*Le chef du Gouvernement invite les Congolais à œuvrer ensemble, chacun dans leur rôle, " pour le relèvement de notre mère patrie".
*"Votre Gouvernement fera de l'amélioration du climat des affaires son cheval de bataille pour attirer de nouveaux investissements et ainsi amorcer la diversification des sources de croissance", a souligne, par ailleurs, le Premier ministre.
L'Assemblée nationale a investi le vendredi 6 septembre le Gouvernement Ilunga, après avoir adopté son programme d'actions. Avant son investiture, le Premier ministre a répondu aux questions que les députés lui avaient posées le mardi 3 septembre lors de la présentation du programme de l'Exécutif.
Le gouvernement Ilunga Ilunkamba s'est engagé à porter à bras le corps toutes les attentes des Congolais. Mais aussi et surtout à travailler avec ardeur afin de pouvoir les rencontrer. Le Premier ministre et toute son équipe entendent ne ménager aucun effort pour accélérer la mise en œuvre et parachever des réformes économiques indispensables. Dans le droit fil de la vision du Président Félix Tshisekedi, le chef du Gouvernement met le curseur sur l'amélioration du climat des affaires. Cette réforme est le cheval de bataille de l'Exécutif FCC - CACH pour attirer de nouveaux investissements et ainsi amorcer la diversification des sources de croissance.
Ambitions clairement affichées par Sylvestre Ilunga Ilunkamba lors de son grand oral devant la représentation nationale, vendredi 6 septembre courant.
Pour les cinq prochaines années, annonce le Premier ministre, le Gouvernement se propose de porter la croissance. " Notre objectif est de porter la croissance économique à 10 % en moyenne au cours des cinq prochaines années. Ceci va constituer un accroissement de plus de 3 points, car le taux de croissance du PIB au cours de ces dernières années s'est situé en moyenne à 6,6 %", a indiqué le Premier ministre.
D'après Sylvestre Ilunga, cette croissance "va reposer essentiellement sur le développement de l'agriculture, la promotion du tourisme et de la production culturelle et artistique. " Dans ce schéma, la diversification de l'économie nationale occupe une place de choix. Sylvestre Ilunga Ilunkamba fait savoir qu'il va veiller spécialement sur les secteurs d'appui à la production, à savoir : le transport, l'énergie et l'eau, ainsi que le commerce extérieur.
Un secteur dominé pour l'essentiel par des entreprises publiques qui possèdent les infrastructures de base du développement économique et social du pays.
Dans son oral, Le Premier ministre a pris l'engagement de finir la réforme des entreprises publiques. Celles-ci détiendraient selon le chef de l'Exécutif l'une des clés de la relance économique de la Rd Congo.
" Votre Gouvernement entend accélérer le rythme et mener cette réforme à bonne fin. Dans cette perspective, la participation du secteur privé, sous des formes diverses et selon le cas, sera une stratégie à exploiter pour notamment mobiliser les financements nécessaires à la relance des activités cruciales à l'économie et à nos populations ", a-t-il indiqué.
Pour relever ces nombreux défis qui guettent le pays, estime le Premier ministre, il n'y a pas d'alternative à l'union sacrée de la Nation.
" Nous devons prendre la mesure, mais alors toute la mesure, de la gravité de la situation que traverse notre pays aujourd'hui, et agir avec responsabilité et sursaut patriotique, afin de lui faire poursuivre la marche vers son redressement et sa modernisation.
L'heure n'est plus aux invectives et autres querelles politiciennes ! L'heure est au travail et à l'action ! ", insiste le Premier ministre.
Il rappelle que " la République Démocratique du Congo est une grande nation, un grand pays qui exige de nous de la grandeur. Grandeur dans la vision, mais aussi dans l'esprit et dans l'agir.
Si nous voulons changer ce pays, nous devons être capables avant tout de nous changer nous-mêmes. Changer nos comportements et tourner le dos aux antivaleurs qui ont longtemps retardé la marche de la nation vers sa prospérité ".
Œuvrons ensemble, chacun dans son rôle, pour le relèvement de notre mère patrie.
Le Premier ministre est conscient que le Programme présenté devant la représentation nationale n'est certes pas parfait, mais il a néanmoins l'ambition de faire renaître dans le cœur de chaque congolais une nouvelle conscience et une nouvelle espérance.
Lire, ci-contre, l'intégralité du discours du chef du Gouvernement à l'Assemblée nationale. Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top