Liens commerciaux

0
Au cours d'une conférence-débat tenue samedi 26 octobre dernier à Paris (France) sur le thème : L'avenir de la démocratie en République Démocratique du Congo, Martin Fayulu Madidi n'est pas allé par le dos de la cuillère au sujet de la question du porte-parole de l'opposition.

Pour le président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, (ECIDE), et un des leaders de la coalition politique LAMUKA, accepter de devenir le porte-parole de l'opposition, sous-entend reconnaître la victoire de l'actuel chef de l'État au scrutin présidentiel du 30 décembre 2018.

"Aller se complaire pourquoi parce qu'on va payer le porte-parole? Parce que vous voulez accepter que Tshisekedi était élu? Accepter le poste de porte-parole [de l'opposition ndlr] veut simplement dire accepter que Tshisekedi a gagné l'élection présidentielle. Est-ce qu'il a gagné? Accepter le poste de porte-parole sachant que Fayulu n'est pas dedans, veut dire réduire l'influence de Fayulu mais ils n'arriveront pas", a dit Martin Fayulu.

La question du porte-parole de l'opposition, bien que reconnue par la Constitution et les lois de la République Démocratique du Congo, divise depuis peu les pro Katumbi et les pro Fayulu.

Pour les proches du président de l'ECIDE, il n'est pas question d'évoquer l'élection du porte-parole de l'opposition étant donné que c'est Martin Fayulu qui avait remporté la présidentielle de décembre 2018. Ils estiment qu'il faut d'abord résoudre la crise de légitimité du pouvoir.

Ceux de Moïse Katumbi par contre, considèrent déjà que ce poste doit bel et bien revenir à l'ancien gouverneur de l'ex province du Katanga compte tenu du nombre des élus obtenus par sa plateforme Ensemble pour le Changement, mais aussi du fait que Katumbi a pris l'option de faire une opposition constructive pour le bien-être du peuple Congolais.

Lors de son meeting samedi 26 octobre dernier au stade Afia de Goma, Moïse Katumbi a lâché une phrase qui fait déjà polémique dans laquelle il dit que celui qui ne se considère pas comme un opposant, doit tout simplement demander à ses députés nationaux de quitter l'assemblée nationale.

Une déclaration perçue par beaucoup d'observateurs comme un message destiné à son collègue de LAMUKA Martin Fayulu Madidi. Certains analystes politiques par contre vont un peu plus loin, en affirmant qu'il s'agit bel et bien là du début du divorce entre Moïse Katumbi et Martin Fayulu.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top