Liens commerciaux

0
Près de dix mois depuis son investiture, le Président Félix Tshisekedi émet davantage le souci d’inclure les opposants dans la gestion de la res publica. Le chef de l’Etat l’a fait savoir à la Radio Vatican en marge de sa visite à Rome à l’occasion de la cérémonie de création de Fridolin Ambongo comme cardinal.

Contre le débauchage, système qui a prévalu durant le régime précédent, Félix Tshisekedi pense qu’il faudrait tout simplement confier des « responsabilités » aux opposants pour qu’ils surveillent l’évolution de ce pouvoir.

Et d’ajouter : « C’est pour ça qu’à l’époque, j’avais demandé à la présidente de l’Assemblée nationale et au président du Sénat lorsque qu’il a été élu, de donner des commissions très importantes à l’opposition pour qu’elle puisse vraiment contrôler réellement le pouvoir et savoir ce qui se passe ».

Félix Tshisekedi se dit par ailleurs satisfait de voir que le peuple croit en ces idées et rend, de ce fait, grâce à Dieu. « Le caractère que j’ai, l’intelligence que j’ai, les intentions que j’ai, louables ou pas peu importe, mais si tout cela est apprécié par le peuple c’est parce que Dieu m’a créé ainsi, je n’invente rien. Je l’ai reçu de quelque part et je rends grâce à Dieu », souligne-t-il.


Grevisse Tekilazaya


LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top