Liens commerciaux

0
Le président congolais Félix Tshisekedi a procédé au lancement ce mercredi 16 octobre du programme accéléré de lutte contre la pauvreté. La cérémonie, réunissant tous les responsables des principales institutions congolaises sous une canicule propre à Kinshasa, s’est déroulée au sud de la capitale, dans la commune de Mont-Ngafula.

C’est précisément au Lac de Ma vallée que s’est tenue cette rencontre qui a vu la foule serpentée le long de collines. La description de la situation socio-économique de la population congolaise, dans le discours de Félix Tshisekedi, n’a pas été tendre. Il a commencé par signifier que « la pauvreté reste un problème de masse en République démocratique du Congo ».

Avant de rappeler que les populations n’ont pas besoin de forums interminables, elles attendent plutôt les solutions idoines.

« J’ai pris la ferme décision de combattre ce paradoxe (un pays immensément riche avec une population extrêmement pauvre, ndlr) avec les moyens que peut générer notre pays et avec l’appui des amis de la République démocratique du Congo. Ma détermination est ferme mais le succès ne sera au rendez-vous qu’avec la participation de tous nos compatriotes au-delà de nos clivages politiques », a-t-il répété.

Des lunettes de soleil en plein visage et vêtu d’une chemise bleue ciel, le président congolais assure que le budget de 10 milliards rentre dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, mais il n’est pas encore conséquent pour le pays, il faudrait avancer progressivement. « C’est dans cette optique que notre gouvernement a opté pour un budget qui atteint la bars de dix milliards de dollars que je juge encore maigre pour le grand Congo… »

Pour enfin porter une assurance, « l’extrême pauvreté de notre peuple n’est pas une fatalité, ni une malédiction ou un sort ».



Tony-Antoine Dibendila
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top