Liens commerciaux

0
VERSION TEXTE:
Le semblant de bicéphalisme «Kabila-Thsisekedi» au sommet de l’Etat congolais s’efface progressivement en faveur  de l’imposteur rwandais  qui reprend pas à pas le contrôle de tous les domaines stratégiques et névralgiques de l’Etat. Après avoir repris en main le contrôle du Sénat, du Parlement et du Gouvernement, et pour contourner certaines «trahisons» observées au sommet des services de l’ANR,  «Joseph Kabila» vient de procéder à la mise en place d’une nouvelle structure parallèle de l’ANR dont l’état-major est installé dans le no man’s land de Kingakati qui fonctionne aujourd’hui comme un État dans l’Etat, avec son armée de mercenaires de plusieurs pays d’Afrique et d’Asie, son aéroport international, ses fonctionnaires et dernièrement, sa propre prison et ses cachots !
Ainsi, après plusieurs réunions, le staff dirigeant du Tutsi-power, réuni autour d’Hyppolite Kanambe, a unanimement décidé de mettre sur pied une ANR/bis pour pallier au « laxisme » de Félix Tshisekedi qui laisse les congolais stigmatiser impunément les occupants rwandais au sein de l’opinion nationale. Les personnages emblématiques et les plus féroces du Tutsi-Power ont été chargés du fonctionnement de cette structure. Il s’agit notamment de :








      1. KALEV MUTOND: joue le rôle de l’AG chargé de la coordination
      2. BIZIMA KARAHA: joue le rôle de l’AGA chargé de l’Extérieur
      3. Général John NUMBI: joue le rôle de l’AGA chargé de l’Intérieur
      4. Janet KABILA: En charge des Finances
      5. Général Delphin KAHIMBI: Chargé des Recherches et Arrestations (entendez les enlèvements
      6. Général AMISI TANGO FORT: Chargé des Missions (entendez les Opérations d’élimination des cibles politiques)
      7. Moïse NYARUGABO: joue le rôle de Directeur de Prison et des Cachots        

Les agents qui composent l’essentiel du noyau de cette doublure de l’ANR ont été recrutés essentiellement parmi les jeunes rwandais qui sont nés ou ont grandi à Kinshasa et dans les autres coins de la RDC. Ainsi, ces jeunes rwandaises et rwandais parlent tous très couramment une ou plusieurs des quatre langues nationales. Et parmi ces jeunes rwandais, on compte plusieurs «kadogo» très proches de Kanambe et attachés à sa personne, et d’autres militaires rwandais qui ont infiltrés les FARDC grâce aux opérations des mixages.
L’état-major de cette structure est basé à l’intérieur du vaste domaine de Kingakati où sont installés aussi la prison et quelques cachots qui accueillent toutes les personnes enlevées à Kinshasa, et qui sont placées sous le contrôle de Moïse NYARUGABO. 
Et selon le modus operandi imposé par «Joseph Kabila» à tous les responsables de l’ANR/bis, l’existence même de cette structure ne devra pas être connue des congolais, en commençant par son «allié» Félix Tshilombo Tshisekedi. Un important budget vient d’être débloqué par Janet «Kabila» pour le démarrage de ce nouveau service parallèle.  
Par conséquent, toutes les opérations devront se dérouler à l’insu de l’ANR officielle et de la DEMIAP. Cette disposition particulière a comme conséquence que toutes les personnes enlevées et amenées à Kingakati ne pourront plus jamais revenir chez elles à Kinshasa, par peur que le secret des installations à Kingakati soit dévoilé au grand public !
A cet effet, le mode d’exécution a été aussi conçu en conséquence : après les avoir drogués, les prisonniers sont jetés vivants, en guise de repas, aux fauves du zoo. Parmi ces fauves on compte principalement les léopards, les lions, les chiens et les crocodiles. Ainsi, tous ces infortunés disparaissent sans laisser de trace ! 
Projet d’élimination de l’artiste Défao 
Depuis le retour de Défao, au pays, « Kabila » , ne dort plus. En effet, comme de nombreux congolais le savent, ce chanteur congolais aurait un jour affirmé publiquement avoir connu Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila en Tanzanie il y a des années, alors que ce dernier y exerçait le métier de …taximan ! Mais séduit par les discours fallacieux de Félix Tshisekedi après sa nomination au sommet des institutions en RDC, surtout lorsqu’il a lancé son appel invitant avec insistance les congolais de la diaspora à rentrer au pays, Défao a mordu à l’hameçon, croyant que Félix Tshisekedi avait désormais le contrôle de la RDC en main et ainsi, il  s’est jeté dans la gueule du loup en rejoignant la capitale congolaise . Mais l’infortuné ignore qu’avec ce témoignage sur le vrai passé rwando-tanzanien du fils d’Adrien Kanambe, il constitue une bombe à retardement pour lui et sa fratrie. Bien plus, l’homme est réputé rancunier envers tous ceux qui touchent à la carapace qui couvre sa fausse identité congolaise. Et ne l’oublions pas, l’imposteur rwandais rêve toujours de reprendre bientôt , à vie, les rênes du pays! Des témoins gênants du genre de Defao sont donc pour lui comme une épée de Damoclès au-dessus de sa tête !
C’est ainsi que , depuis quelques jours, la rédaction de L’ŒIL DU PATRIOTE a été informée que «Joseph Kabila», vient de confier à Bizima Karaha  la mission délicate  d’éliminer purement et simplement l’artiste congolais Défao rentré en RDC après son long exil. Le mode opératoire choisi par « Kabila » et ses complices est de profiter de l’un des concerts programmés par l’artiste congolais pour l’éliminer par empoisonnement via ses micros . Pour rappel, Bizima Karaha (l’AGA chargé de l’Extérieur au sein de l’ANR/BIS ) a été formé comme médecin en Afrique du sud où il était aussi … président des étudiants rwandais jusqu’en janvier 1997. 
D’après notre source, Bizima Karaha devrait exécuter  ce projet macabre (si ce n’est déjà fait)  selon « le même procédé utilisé pour en finir avec le général Bahuma à Kampala »
L’œil du Patriote recommande donc à l’artiste Défao de prendre ses dispositions afin de se protéger. Nous lui conseillons vivement de procéder le plus tôt possible à des examens de contrôle médical pour vérifier d’urgence si l’escadron de la mort lancé à ses trousses n’aurait pas déjà accompli sa mission, étant donné que le poison utilisé jusqu’ici par les tueurs tutsis-rwandais agit toujours tardivement, mais irrémédiablement si on ne l’attaque pas à temps.
XXX
Ceux des congolais fanatiques et volontairement aveugles qui s’évertuent à convaincre l’opinion nationale et internationale qu’un changement politique est intervenu à la tête de la  RDC risquent de déchanter bientôt lorsque eux-mêmes ou leurs parents tomberont dans les filets des envahisseurs tutsi-rwandais qui passent maintenant à la vitesse supérieure pour écraser toute velléité de la part des congolais de stopper leur processus visant à prendre possession de notre pays. Il est temps que les congolais sortent de leur utopie et de leur naïveté infantile pour réaliser que l’ennemi est plus que jamais déterminé à le déloger des terres de ses ancêtres et à faire de lui un peuple apatride ! L’accord diabolique conclu entre Félix Tshisekedi et « Joseph Kabila » assure non seulement l’impunité à celui-ci mais le rend encore plus dangereux qu’auparavant. Il appartient plus que jamais aux congolais de se préparer à agir pendant qu’il en est encore temps, afin de se réapproprier leur souveraineté et stopper définitivement ce funeste tandem «Kabila-Tshisekedi» ! .
Paris, le 04 Octobre 2019
Candide OKEKE
L’ŒIL DU PATRIOTE
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top