Liens commerciaux

0
En RDC, les réactions fusent de toute part sur la question du possible retour de l’ex Président au sommet de l’Etat en 2023. Adam Bombole, président du parti politique ECCCO, rappelle au professeur Raphael Nyabirungu que la constitution congolaise barre la route à Kabila de postuler au scrutin présidentiel de 2023.

« À l’état actuel des textes, les articles 70 et 220 empêchent JKK de postuler. Nulle part, il est dit que le président qui accomplit deux mandats peut revenir après une interruption momentanée ! Limpide ! Consolidez plutôt le partenariat pour un second mandat de Félix Tshisekedi. », peut-on lire sur le compte twitter d’Adam Bombole.



D’après le professeur Raphaël Nyabirungu aucune disposition constitutionnelle n’empêche un ancien président de la République d’être candidat à nouveau.

Pour ce professeur de droit pénal : « Le seul article consacré aux anciens chefs d’État élus par la constitution est l’article 104, alinéa 7, qui stipule « qu’un ancien chef d’État élu est de droit un sénateur à vie. » mais c’est un droit subjectif, qu’il peut aussi renoncer, si l’envie lui en prend ».



Kris Mutombo
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top