Liens commerciaux

0
Parmi les multiples questions qui ont fait l'objet de la réplique ce mercredi 20 novembre du premier ministre devant la représentation nationale, figurait cell relative à la gratuité de l'enseignement primaire.

À ce sujet, Sylvestre Ilunga Ilunkamba va reconnaître que le début de la mise en application de la gratuité comme toute réforme, risque de produire des conséquences sur le système éducatif congolais.

"Conformément à la constitution, notre pays a poursuivi le processus de mise en œuvre de la gratuité de l'enseignement de base. Comme toute réforme importante, la gratuité ne pouvait qu'entrainer diverses conséquences dans notre système éducatif", reconnaît le premier ministre.

Sylvestre Ilunga Ilunkamba a toutefois rappelé les mesures prises par le gouvernement pour améliorer la prise en charge des enseignants et des établissements scolaires.

"Le gouvernement de la République a pris des mesures de réajustement des salaires des enseignants à tous les niveaux concernés. Il a également décidé de la mécanisation des enseignants non payés, de la prise en charge des frais de fonctionnement des écoles et des bureaux des gestionnaires ainsi que de l'octroie d'une indemnité de transport et de logement pour les enseignants des grandes villes", a affirmé le chef du gouvernement.

Il assure que le gouvernement est conscient des difficultés qui se posent dans la mise en œuvre de la gratuité allant du sureffectif dans les salles des classes, à l'insufissance du personnel enseignant, la carence des matériels didactiques aux différents mouvements sociaux dans quelques écoles conventionnées.

Le premier ministre au cours de sa réplique a également rappelé la mise en place par le gouvernement d'une commission chargée de l'évaluation de cette mesure dont le premier rapport a été déposé auprès du vice-premier ministre du Budget.

Le chef de gouvernement dit compter aussi sur les partenaires techniques et financièrs qui ont pris l'engagement d'accompagner l'exécutif national dans la réussite de cette réforme.

Pour Ilunga Ilunkamba, "face à une réforme audacieuse, il est de bon aloi qu'une méthodologie progressive soit observée pour la suite de sa mise en oeuvre".

Elysée Odia
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top