Liens commerciaux

0
Le Japon est prêt à accompagner le projet de construction du barrage hydroélectrique Inga 3. C'est ce qu'a affirmé, hier mercredi 27 novembre, le président de la Chambre de commerce japonais Tetsuro Yano, à la sortie d'une audience que lui a accordée le président Félix-Antoine Tshisekedi.
Celui qui est en même sénateur de l'Empire du soleil levant a, par ailleurs, affirmé que son pays est prêt à accompagner la RDC dans la construction du port en eau profonde de Banana, dans la province du Kongo-central.
Les échanges entre le chef de l'Etat congolais et ce parlementaire japonais, doublé de la casquette de président de la Chambre de commerce, a surtout porté sur le renforcement des relations économiques entre la RDC et le Japon.
Tetsuro Yano a saisi cette occasion pour remercier le président Félix Tshisekedi pour avoir participé à la septième édition de la Conférence internationale de Tonyo sur le développement de l'Afrique (TICAD), qui s'est tenue du 28 au 30 août dernier à Yokohama, au Japon.
Il a aussi profité de l'occasion pour exprimer ses remerciements au Gouvernement congolais pour sa participation, à travers son ministre des Affaires étrangères, à la cérémonie d'intronisation de l'empereur nippon.
Touché par cette marque de sollicitude, le Japon se prépare à accueillir de nouveau le président Félix-Antoine sur son sol, a indiqué Tetsuro Yano.
Le successeur de Joseph Kabila a, quelques temps après, accordé sa deuxième audience du jour au ministre angolais des Relations extérieures, Manuel Domingos Augusto. Ce dernier a, d'entrée de jeu, présenté au nom du président Zoao Lourenco, les condoléances du peuple angolais à Félix Tshisekedi, à la suite des récentes tueries de Beni et de plus de 41 morts occasionnés par la pluie diluvienne qui s'est abattue la nuit du lundi au mardi 26 novembre à Kinshasa.
"Il a surtout été question de parler du renforcement de la coopération entre les deux pays et de voir comment harmoniser des vues pour la gestion des crises dans la région des Grands lacs", a déclaré Manuel Domingos Augusto, au sortir de cette audience.
Le chef de la diplomatie angolaise a, par ailleurs, affirmé que ce face-à-face avec le président congolais était surtout l'occasion de parler particulièrement de la nécessité de trouver des voies et moyens pour faciliter la circulation des biens et des personnes entre l'Angola et la RDC sans que cela pose des problèmes collatéraux.
D'après Manuel Domingos Augusto, cette audience a également permis d'évoquer le retour à la normale des chemins de fer de Benguela et de Lobito, qui servaient jadis de portes de sortie des matières premières en provenance de l'ex-Zaïre. Orly-Darel NGIAMBUKULU
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top