Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0
C’est depuis lundi 2 décembre que Adolphe Muzito est porté à la tête de la plateforme politique Lamuka pour une présidence de trois mois. Plateforme dont les ambitions vont dans deux sens, les uns sur la voie d’une opposition républicaine, les autres celle de la « vérité des urnes » que veut perpétuer le coordonnateur de Lamuka, allié du candidat malheureux de la présidentielle du 30 décembre 2018.

Au cours de la conférence de presse tenue ce lundi 23 décembre 2019, le remplaçant de Jean-Pierre Bemba affiche une position mi-ange mi-démon. Entre les deux idéaux de la plateforme politique, Adolphe Muzito jouerait la carte d’apaisement dès lors que leur présence au parlement affiche la résistance et non l’opposition, et la présence des élus Lamuka au parlement c’est pour rendre compte à la population des lois qui sont votées par la majorité et de protéger la constitution.

« Nous sommes au parlement comme une minorité qui ne reconnait pas la majorité. Nous sommes au parlement dans le cadre d’un positionnement républicain et nous sommes dans la rue pour revendiquer. C’est une démarche complémentaire. Nous sommes au parlement pour surveiller les lois qui sont votées. Nous sommes au parlement pour protéger la constitution et pour faire le relais avec la population. Nous menons le combat républicain au parlement et la lutte dans la rue », a-t-il soutenu.

« Ce que je vais apporter de particulier, c’est préserver les acquis de Lamuka. Je reprends le bâton de commandement pour mobiliser le peuple pour que les prochaines élections reflètent la vérité des urnes », a-t-il fait savoir.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top