Liens commerciaux

0
Sur fond de colère, les écho-gardes de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) ont incinéré ce mardi 25 février tous les matériaux de construction en destination de Kyavinyonge, entité riveraine du parc national de Virunga en territoire de Beni au Nord-Kivu.

Les gardes parc ont signé ce forfait au poste de patrouille de Vikingi à plus ou moins 7 km au Nord-Ouest de la pêcherie de Kyavinyonge.

Il s’agissait d’une importante quantité des stocks d’arbres et des planches en provenance des hautes montagnes de Burusi brûlés en présence de ceux qui les transportaient sur leurs têtes.

Katembo Kataliko Mosengo, représentant du comité des pêcheurs individuels de Kyavinyonge se dit ici très choqué par un acte qu’il qualifie de “révoltant”.

La population de la pêcherie de Kyavinyonge et les éco-gardes du parc national des Virunga sont en couteau tiré depuis que l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature a interdit l’entrée des matériaux de construction à Kyavinyonge considéré par celui-ci comme partie intégrante du parc national de Virunga.

D’ailleurs une série des marches pacifiques a été instaurée par la société civile de la place tous les lundi de la semaine jusqu’au retrait par l’ICCN de cette décision.

Milan Kayenga
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top