Liens commerciaux

0


Le ministre des droits humains est en colère. André Lite ne digère pas les propos tenus par la journaliste indépendante Denise Dusauchoy Mukendi à l’encontre des femmes du Kivu.

Dans une interview accordée à CAS-INFO, « Monsieur » droits humains estime que les propos dirigés contre ces femmes victimes de viol ne devraient restés impunis.

« L’UNPC tirera toutes les conséquences (…) C’est un syndicat que je respecte, par le fait je suis convaincu que quelque chose sera fait même au niveau du CSAC pour le cas d’espèce », a déclaré André Lite.

« Ces mamans, ces femmes n’ont jamais fait ce choix de subir les viols tout le temps. Ceci n’est pas une fatalité, Dieu viendra en aide à toutes ces femmes », ajoute -t-il.

Pour rappel, la journaliste Denise Dusauchoy Mukendi, a dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, tenu des propos « injurieux et haineux » à l’égard des congolais originaires de l’Est. Une plainte a été déposée contre elle au Parquet général près la Cour de cassation.

Par Siméon Isako
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top