Liens commerciaux

0
L’association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) tire à nouveau la sonnette alarme concernant la nomination de nouveaux mandataires dans les entreprises publiques sur base d’arrangements politiques.

Cette ONG de défense des droits de l’homme a, dans une lettre adressée aux coordonnateurs de ceux plateformes politiques en coalition au pouvoir, à savoir le FCC et le CACH, manifestement montré sa plus profonde inquiétude quant à une telle démarche et pense que si les informations en leur possession s’avèrent cela constituerait une violation flagrante et délibérée de la constitution de la RDC.

« Par médias interposés, l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice, ACAJ en sigle, est informée de ce que vous vous apprêterez, dans les prochains jours, à faire nommer de nouveaux mandataires publics, non seulement dans les Entreprises publiques transformées, mais également dans les Etablissements publics », peut-on lire dans ce document.

Et d’ajouter : « Dans le cadre du partenariat constructif noué entre la société politique et la société civile, l’ACAJ saisit cette opportunité pour user de son droit citoyen aux fins de vous alerter sur les risques et les dérives potentiels d’un quelconque arrangement politique en vue de la mise en place d’un nouveau management aux commandes des Entreprises et Organismes publics ».



L’ACAJ interpelle les dirigeants à veiller sur l’intérêt supérieur de la nation dans la répartition des responsabilités dans les entreprises relevant du portefeuille de l’Etat congolais.

4pouvoir
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top