Liens commerciaux

0
L'ambassadeur itinérant du président Félix Tshisekedi et ancien coordonnateur du programme de 100 jours du chef de l’Etat, Nicolas Kazadi, a affirmé que le manque des moyens financiers est la base du retard pris dans l'exécution des travaux des sauts-de-mouton à Kinshasa.

Nicolas Kazadi qui s'exprimait le 3 février 2020 sur la radio onusienne, a précisé que c’est normal que tout ne soit pas achevé si les chantiers ne sont pas totalement financés.

"Principalement, la raison du retard dans l’exécution des travaux est le manque de moyens. Il ne faut pas être naïf, ce n’est pas avec 200 ou 300 millions USD que nous allons résoudre les problèmes accumulés pendant des décennies", a-t-il indiqué.

Nous n’avons pas encore bouclé le financement pour les sauts-de-mouton poursuit-il, qui est une grande difficulté. Les derniers chiffres que j’ai été 58% pour l’exécution financière et 70% pour l’exécution physique.

Pour rappel, au total 10 sauts-de-mouton sont en construction à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, dans le cadre du programme d'urgence de 100 jours du chef de l'État.

À ce jour, seul le saut-de-mouton de Kinsuka Pompage, dont les travaux ont débuté en avril 2019, est arrivé à terme selon le directeur général de l'Office de Voirie et Drainage.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top