Liens commerciaux

0
Un bordereau de la Banque centrale du Congo (BCC) datée du 19 février dernier, confirme un reversement au Trésor public de 163.300 dollars américains, effectué par la présidence de la République. C’est pour une deuxième fois qu’une information concernant le reversement par la présidence d’une importante somme traverse les médias.

L’actuel président congolais Félix Tshisekedi dit faire de la lutte contre la corruption une de ses priorités. Le reversement de cette somme, après sa tournée en Angola, au Kenya et au Congo-Brazzaville, puis son déplacement au sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, rentre dans ce cadre. Il s’agit de reliquat des frais de mission et de représentation reçus par le cabinet du chef de l’État.



De frais qui souvent sont considérés comme de primes par des agents et fonctionnaires de l’Etat qui en entre en possession, en vue d’effectuer une mission à l’intérieur comme à l’étranger. Le reversement a donc une valeur symbolique considérable, surtout que la présidence est toujours critiquée de dépassement de crédits. En 2017, la présidence congolaise avait enregistré un dépassement de 185% des crédits alloués, avait reconnu le ministre des Finances congolaises de l’époque Henri Yav.



Félix Tshisekedi a succédé Joseph Kabila après la première passation pacifique du pouvoir depuis son indépendance, à la tête du pays. L’ex-opposant est donc devenu le cinquième président de la République démocratique du Congo.



4pouvoir
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top