Liens commerciaux

0
Au cours d’une matinée politique de son parti politique tenue récemment à Lubumbashi, cheflieu de la province du Haut-Katanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l’Unadef, a fait une déclaration pour le moins incendiaire selon laquelle chaque gouverneur de province élu sous la bannière du Parti du peuple pour la démocratie et la reconstruction (PPRD) contribuerait à concurrence d’un million de dollars américains au fonctionnement du parti. Et pour donner de l’épaisseur à sa déclaration, le leader de l’Unadef dit détenir des preuves irréfutables de ces allégations.

À en croire Kyungu Wa Kumwanza, les gouverneurs de province du parti du président honoraire Joseph Kabila, cotisent une pareille somme tous les mois, « Qu'ils me portent plainte. Je vais prouver », affirme l'ancien président de l'assemblée provinciale du grand Katanga.

Le président de l'Union nationale des fédéralistes congolais (UNAFEC) prévient ses anciens alliés de la MP (2006-2016) qu'ils auront un jour des comptes à rendre, « Tous ceux qui ont volé dans le régime passé, aux impôts, aux douanes, à la Gecamines, seront poursuivis ».

Gabriel Kyungu Wa Kumwanza a rompu sa collaboration avec la MP et le PPRD en même temps que Moise Katumbi, le dernier gouverneur du grand Katanga, alors président provincial du PPRD.

« Une machination du leader de l’UNAFEC »



A cette accusation, les membres du FCC n'ont pas tardé à réagir. Serge Kadima, président de la Ligue des jeunes du PPRD, a rejeté en bloc ces allégations qu’il juge dénudées de tout fondement.

« J'ai toujours fourni beaucoup d'efforts pour respecter papa Kyungu wa Kumuanza, mais je n'aimerais pas descendre dans les caniveaux pour plaire à certaines opinions. Je préfèrerais qu'il apporte des preuves parce que je reste convaincu à 100% qu'il n'en a pas. Il n'est pas question de faire pression sur les gouverneurs de provinces pour nous donner 1 million de dollars américains », lui a répliqué le président de la Ligue des jeunes du PPRD.

Sur Top congo FM, Serge Kadima a rappelé que « Les provinces souffrent déjà de problème rétrocession et de fonctionnement. Les défis sont multiples dans différentes provinces. Nous, on ne voit pas comment on peut s'hasarder à faire une telle pratique ».

Pour lui, Gabriel Kyungu est un député provincial et s’il détient des preuves comme il le prétend, il peut déjà interpeller le gouverneur de la province du Haut-Katanga au niveau de l’assemblée provinciale, au lieu de s’adresser à ses militants. Le président de la Ligue des jeunes du PPRD est convaincu que ces accusations sont une machination du leader de l’UNAFEC qu’il dit donner même dix ans pour accumuler les preuves devant étayer ses accusations. « Je mets ma main à couper, il sera incapable d’étayer ses allégations des preuves », a dit par ailleurs Serge Kadima.


Top Congo
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top