Liens commerciaux

0
La lutte contre la corruption et l’amélioration du climat des affaires sont les éléments importants sur lesquels le Président Félix-Antoine Tshisekedi sera apprécié tant par les Congolais que par ses partenaires étrangers. C’est dans ce sens que le Président Donald Trump a dépêché le Dr. Peter Pham, son Envoyé spécial pour la région des Grands Lacs, afin d’évaluer le partenariat privilégié pour la paix et la prospérité que les États-Unis ont lancé l'an dernier avec le gouvernement congolais.

Selon Peter Pham, les États-Unis soutiennent le gouvernement congolais en ce qui concerne la restauration de la paix, la lutte contre la corruption, ainsi que l’amélioration du climat des affaires.

L’Envoyé spécial pour la région des Grands Lacs d'Afrique, le Dr J. Peter Pham, séjourne à Kinshasa depuis le 10, dans le cadre de l'engagement du gouvernement des Etats-Unis envers le Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité conclu par les Etats-Unis et la Rdc, indique un communiqué de l’Ambassade des Etats-Unis en Rdc.

Nombreux sont ceux qui ont dénoncé le peu d’intérêt de la diplomatie américaine pour la Rdc, suite au fait que le Secrétaire d’État américain, Michael Richard Pompeo aurait écarté ce pays de sa tournée, au profit de l’Allemagne, du Sénégal, de l’Angola, de l’Éthiopie, de l’Arabie Saoudite et d’Oman.

Loin d’accréditer cette thèse, disons que l’Envoyé spécial pour la région des Grands Lacs n’est pas un moins que rien. Sa voix est aussi comptée dans les décisions que doivent prendre les Etats-Unis d’Amérique dans le cadre du partenariat avec la Rdc. Et ce, lorsqu’on sait que le partenariat privilégié américano-congolais pour la paix et la prospérité, établi en avril 2019 lors de la première visite du président Tshisekedi aux États-Unis, renforce les liens entre les deux nations en mettant l'accent sur l'amélioration de la gouvernance, la promotion de la paix et de la sécurité, la lutte contre la corruption, la promotion des droits de l'homme et la création de conditions permettant des investissements américains plus accrus et la prospérité du peuple congolais.

En tant qu'envoyé spécial, le Dr Pham est responsable de la coordination de la mise en œuvre de la politique américaine sur les questions de sécuritaires, politiques et économiques transfrontalières dans la région des Grands Lacs, l'accent étant mis sur le renforcement des institutions démocratiques et de la société civile.

C’est dans ce sens, avant de rencontrer le président Tshisekedi, que le Dr. Pham s’est entretenu hier avec le Premier ministre Sylvestre Ilnunga Ilunkamba, de hauts responsables religieux et politiques et des membres de la société civile.

L’on ose espérer qu’il a eu l’occasion d’être informé des efforts en cours visant à arrêter l’épidémie d’Ebola actuelle ainsi que sur le travail abattu par le gouvernement congolais pour être prêt en cas de détection d’un cas de coronavirus en RDC.

Washington réitère son soutien à la RDC



Comme nous l’avons annoncé ci-haut, le Premier ministre Ilunga Ilunkamba a reçu ce mardi 11 février 2020 à l'immeuble du gouvernement, le Dr. Peter Pham, Envoyé spécial des États-Unis d’Amérique pour la région des Grands Lacs. Il était accompagné de l'Ambassadeur des États-Unis d'Amérique en République Démocratique du Congo, Mike Hammer.

L’Envoyé spécial du Gouvernement américain a précisé que cette visite s'inscrit dans le cadre du partenariat privilégié pour la paix et la prospérité que les États-Unis ont lancé l'an dernier avec le gouvernement congolais. Selon Peter Pham, les États-Unis soutiennent le gouvernement congolais en ce qui concerne la restauration de la paix, la lutte contre la corruption ainsi que l’amélioration du climat des affaires.



« Cette visite est à placer dans le cadre de notre partenariat pour la paix et la prospérité que les Etats-Unis ont lancé l’année dernière, avec le président Félix Tshisekedi. Cet engagement est important pour nous. Nous tenons beaucoup à ce partenariat et il faut écouter les partenaires », a indiqué le Dr Peter Pham au sortir de cette audience, avant d’ajouter que je suis venu écouter les priorités du Premier ministre, surtout la lutte contre la corruption, le changement nécessaire du climat des affaires pour attirer les investisseurs.

Et de renchérir que nous soutenons tous les efforts du Président Tshisekedi, afin d’instaurer la paix dans l’Est du pays, mais aussi d’améliorer le social des Congolais. Nous restons toujours à la disposition du Gouvernement congolais dans le cadre du partenariat. Pour lui, la corruption met un frein aux investissements et ralentit la croissance. Voilà pourquoi l’accent a été mis sur la formation du personnel, dans la lutte contre la corruption. Et c’est de la responsabilité du gouvernement, mais nous allons l’assister dans la mesure du possible, rassure-t-il.

Jean-Marie Nkambua
L'Avenir
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top