Liens commerciaux

0
Félix Tshisekedi a procédé vendredi dernier à la refonte de l’appareil judiciaire congolais. Cette nomination des membres du bureau du Conseil supérieur de la magistrature est saluée par plusieurs acteurs de la scène politique congolaise. Selon le coordonnateur de l’association congolaise d’accès à la justice (ACAJ), le gouvernement devrait veiller au bon fonctionnement de l’appareil judiciaire par le respect des lois et règles par ces magistrats nouvellement nommés.

« En plus des conditions socioprofessionnelles de magistrats que le gouvernement doit rapidement améliorer, il devra veiller à ce que celui qui violeraient les lois de la République ainsi que leurs règles d’éthique et déontologique soient sanctionnées de manière exemplaire », a dit Georges Kapiamba, coordonnateur de cette association.



Ils sont parmi les plus importants magistrats du pays. Il s’agit de Jean-Paul Mukolo est nommé procureur général près la cour constitutionnelle, Dominique Thambwe Wa Kaniki nommé premier président de la cour de cassation, Octave Tela Ziele, nommé procureur général près le conseil d’état, le General Joseph Mutombo Katalay est lui nommé premier Président de la haute cour militaire, enfin, le lieutenant général Mukuntu a été nommé auditeur général près la haute cour militaire.

Notons que c’est depuis septembre 2019, que les anciennes compositions s’en étaient remis au pouvoir discrétionnaire du nouveau chef de l’État. La décision était donc attendue.



Joe Kazumba
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top