Liens commerciaux

0
L’envoyé spécial des États-Unis d’Amérique dans la région des Grands lacs, Peter Pham confirme que le Département d’État américain n’a jamais fait une annonce officielle de la visite de Mike Pompeo en République démocratique du Congo.
Cette précision de taille qui vient mettre fin aux spéculations autour de ce que d’aucuns ont considéré comme une annulation délibérée qui cache un mécontentement des États-Unis au regard de la faiblesse des résultats attendus du nouveau régime.

« Le Département d’État n’a jamais annoncé la visite de Mike Pompeo ici en RDC. Le secrétaire d’État qui a un programme chargé évolutif a vu son temps de voyage disponible en Afrique se diminuer. Avec tout le respect qu’on doit au Congo, il était important d’aller chez votre voisin en Angola. Parce qu’ils arrivent à un moment très critique dans sa lutte contre la corruption. Les biens de la famille de l’ex. président sont gelés et l’État est en train de récupérer ces biens mal acquis », a-t-il déclaré dans une interview exclusive accordée à Zoom Eco.

A la question de savoir si la RDC devrait faire comme l’Angola pour mériter la prochaine visite d’une plus haute autorité américaine, Peter Pham s’est voulu rassurant :

« Non, ce n’est pas vrai. Je suis fatigué de cette répétition de mensonges. Parce que depuis l’an dernier, je suis venu ici trois fois. Notre ministre de la Santé est venu. Notre chef de centre de lutte contre les maladies est passé par ici. Notre chef de la coopération a fait de même. Alors, cet engagement continu des officiels de haut niveau de l’administration américaine. Et nous sommes heureux que le président Tshisekedi soit venu chez nous trois fois.»



Les États-Unis d’Amérique ont salué l’alternance démocratique et pacifique au sommet de l’État congolais. Un an après, Peter Pham estime que le pays avance dans la bonne direction.

« Bien-sûr que oui. Sinon, je ne serai pas venu ici en RDC pour parler du Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité. S’il y avait une régression, je ne serais pas venu. Peut-être que j’aurais pu venir mais pas pour apporter l’appui au Gouvernement congolais. Je suis ici pour célébrer les succès et d’encourager la poursuite de la lutte», a-t-il rassuré.

Au demeurant, l’Envoyé spécial de Trump dans la région des Grands lacs soutient que son pays demeure déterminé à soutenir le peuple congolais afin de vivre les actions du changement qu’il a exprimé lors des élections de décembre 2018.

Ce qui motive l’administration américaine à oeuvrer pour la matérialisation du Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité en Rd Congo.

Eric Tshikuma
Zoom Eco
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top