Liens commerciaux

0
Le Changement en marche, un ancien parti issu du Front commun pour le Congo (FCC), n’a pas apprécié les propos tenus par le Président du Sénat sur la convocation du congrès. De ce fait, ce parti demande au speaker du sénat de respecter à son tour la constitution

« Nous avons condamné les propos tenus par l’honorable Alexis. Ces propos ne reposent sur aucune base constitutionnelle. Le Changement en marche lui demande de respecter la constitution si cela ne pas fait nous appelons le Président à dissoudre le parlement », a dit- l’un des leurs.

Sur Top Congo, le Président du sénat Alexis Ntambwe Mwamba, avait souligné cependant qu’il ne sera pas question lors du congrès de revenir sur un débat juridique au regard de l’acte posé par le Chef de l’Etat.

« Il est évident que l’urgence le PR a proclamé l’Etat d’urgence. Nous n’allons pas faire du juridisme. Nous nous trouvons devant une situation de faits. La pandémie a justifié la position du Président de la République même si cela n’était pas conforme à la constitution », fait-il observer.

Le Changement en marche balaie d’un revers de la main les arguments tenus par Aexis Ntambwe, qui s’est également appuyé sur l’article 119. Pour cet ancien parti du FCC, l’heure n’est plus à l’autorisation. Les articles 85, 144 et 145 ont été bien respectés par le Président de la République.


Grevisse Tekilazaya
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top